Les femmes, plus investies que les hommes en ce qui concerne l’immobilier ?

Les différences entre les femmes et les hommes n’ont pas fini de faire parler. Il faut dire qu’en matière d’immobilier également, les comportements varient selon les sexes. D’une manière générale, les femmes seules achètent plus jeunes et empruntent davantage que les hommes. Une fois en couple, elles semblent également plus nombreuses que leur partenaire à rechercher un bien et à décider de l’acheter.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les femmes, plus investies que les hommes en ce qui concerne l’immobilier ?

Les femmes, plus nombreuses à consulter les sites d’annonces immobilières

« C’est la femme qui décide ». Cette maxime populaire qui peut parfois prêter à sourire n’est peut-être pas si éloignée de la réalité, en tout cas en ce qui concerne l’immobilier. Qu’il s’agisse de louer ou acheter un logement, les femmes semblent, en effet, plus impliquées que les hommes dans les recherches, mais également dans la décision finale d’achat.

Médiamétrie, l’institut français spécialisé dans les études et mesures d’audience, révèle ainsi que les femmes sont 56 % à consulter les sites d’annonces immobilières contre 44 % d’hommes. Un chiffre légèrement au-dessus de la moyenne d’Internet, tous sites confondus, qui tend plus vers un équilibre avec 51 % de visiteurs femmes et 49 % d’hommes.

Malgré un salaire inférieur, les femmes célibataires empruntent plus et plus tôt

En 2019, les revenus des hommes sont en moyenne toujours supérieurs à ceux des femmes. Un écart qui se répercute sur la capacité d’emprunt des acheteuses, mais ne semble pas pour autant les décourager. Ainsi, les femmes seules, sans enfant, décident généralement d’acquérir leur résidence principale à l’âge de 29 ans contre 32 ans pour les hommes. Avec un enfant, la femme prend sa décision quelques années plus tard, à 35 ans environ contre 38 ans pour les pères célibataires.

800 €
Depuis le 21 décembre 2012, la Cours de justice européenne interdit les différences de montant de prime d’assurance entre hommes et femmes. Mais avec les écarts de revenus qui persistent, acheter un bien immobilier coûte plus cher aux femmes. En moyenne, elles touchent 800 € de moins que les hommes.

Qui dit salaire inférieur dit également emprunt plus conséquent pour réaliser un projet identique. En moyenne, une femme emprunte 194 666 € lorsqu’elle est seule et 200 542 € lorsqu’elle a un enfant, contre respectivement 193 863 € et 197 447 € pour un homme dans la même situation.

L’apport personnel varie lui aussi selon les sexes. Célibataires et sans enfants, les femmes disposent de 12 000 € en moyenne contre 15 000 € pour un homme.

Chez les jeunes acheteurs, c’est la femme qui décide

Une fois en couple, la femme semble là aussi plus investie dans la recherche immobilière que son conjoint. Malgré tout, cette tendance varie avec l’âge. Entre 25 et 34 ans, 53,7 % des femmes disent avoir cherché et trouvé leur logement contre 45,7 % des 35 à 49 ans. Au sein des couples plus âgés, la décision semble davantage être le fruit d’une réflexion commune.

Entre 25 et 34 ans, les femmes sont également plus nombreuses à influencer la décision d’achat, et cela, même si le bien n’a pas la préférence de leur partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *