Les primo-accédants reviennent sur le marché

Comme chaque mois à l’occasion de sa traditionnelle Météo des taux, Cafpi dresse le portrait robot de ces particuliers souscrivant un prêt immobilier pour financer l’acquisition d’un logement. Dans cette dernière édition portant sur la fin 2013, le courtier constate entre autre que si l’acquisition d’une résidence principale reste le principal moteur des ménages, les …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les primo-accédants reviennent sur le marché

Comme chaque mois à l’occasion de sa traditionnelle Météo des taux, Cafpi dresse le portrait robot de ces particuliers souscrivant un prêt immobilier pour financer l’acquisition d’un logement. Dans cette dernière édition portant sur la fin 2013, le courtier constate entre autre que si l’acquisition d’une résidence principale reste le principal moteur des ménages, les primo-accédants que l’on disait exclus du marché entament quant à eux leur retour.

Des taux de prêt immobilier profitant à tous

Dévoilée cette semaine, la dernière publication de Cafpi fait état du maintien actuel des taux de prêt immobilier aux niveaux particulièrement attractifs qui étaient les leurs en fin d’année dernière. Constatant des taux d’emprunt moyens oscillant selon leur durée entre 2,98% (sur 10 ans) et 3,95% (sur 25 ans), le courtier ne peut que se rendre à l’évidence : « tout le monde profite des taux » et notamment les accédants (ceux qui vendent un bien pour en acheter un autre) qui, au cours du mois de décembre, « empruntent un peu plus sur la même durée moyenne de 200 mois« .

Un crédit immobilier moins cher pour les accédants

Dans les faits, les accédants ont donc vu le coût de leur crédit s’alléger puisque si le montant moyen emprunté est passé de 181.169 euros en novembre à 181.419 euros en décembre, le nombre d’années de revenu allouées à une acquisition a pour sa part quelque peu diminué (passant en un mois de 3,81 années à 3,77). En revanche, leur attrait pour l’ancien ne se dément pas, ce type de logements attirant la quasi totalité d’entre eux (93,60%).

Le retour des primo-accédants

Les logements neufs peuvent pour leur part compter sur des primo-accédants qui, selon le courtier, « amorcent leur retour« . Ceux-ci sont en effet moins nombreux à avoir opté pour un logement ancien (75,94 % en décembre contre 77,37 % en novembre). Il convient ici de mettre en lumière l’influence notable d’un prêt à taux zéro plus exclusivement consacré au financement de biens immobiliers neufs. Si Cafpi souligne désormais que « plutôt que d’attendre encore« , les primo-accédants « s’adaptent et osent« , il note également qu’un tel retour ne s’est toutefois opéré qu’ « au prix de petits sacrifices supplémentaires : ils empruntent un peu moins et sur une durée un peu plus longue« . Dans le détail, le montant moyen des prêts immobiliers souscrits en décembre s’est ainsi établi à 164.067 euros (contre 169.745 euros le mois précédent). Quant à la durée d’emprunt, celle-ci a progressé de deux mois pour se porter à 237 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *