Les raisons qui nous poussent à contracter un crédit longue durée

Actuellement, les taux bas dynamisent le marché du crédit immobilier. Mais pas seulement. L’allongement de la durée des prêts permet à davantage de ménages de devenir propriétaires grâce à des mensualités, certes plus nombreuses, mais également plus faibles. Mais est-ce une bonne solution en cas d’investissement locatif ? Faisons le point.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les raisons qui nous poussent à contracter un crédit longue durée

L’allongement de la durée des prêts favorise l’accession à la propriété

Les taux bas qui rythment le marché de l’immobilier sont, depuis plusieurs années, complétés par l’allongement de la durée des prêts. On distingue donc les crédits de 10 à 25 ans qui représentent encore la majorité des cas, et les crédits longue durée qui s’étendent sur 25 à 35 ans. Grâce à des mensualités plus étalées dans le temps et, de ce fait, d’un plus faible montant chaque mois, les ménages qui optent pour ces durées XXL peuvent alléger leur reste à vivre et réduire leur taux d’endettement dans le but de devenir propriétaires.

Une bonne nouvelle pour les acheteurs qui souhaitent acquérir un bien situé dans une grande ville française où les prix de l’immobilier sont plus élevés que dans les petites communes, mais assure une rentabilité certaine. À l’image de Paris (9 678 € /m² en moyenne), Bordeaux (4 326 € / m² en moyenne), Lyon (4 355 € /m² en moyenne) ou encore Nantes (3 218 € / m² en moyenne).

18,9 ans
En avril 2019, la durée moyenne des prêts immobiliers est de 18,9 ans. En parallèle, les taux moyens s’affichent à 1,29 % en 2019 contre 1,33 % en 2016.

Crédit longue durée : baisse des mensualités et augmentation du pouvoir d’achat

économies-pouvoir-d'achat-augmentation-projet-immobilier

Pour être intéressant, un investissement locatif doit être rentable. C’est-à-dire que le coût total du projet ainsi que les charges et les éventuels travaux doivent rapidement être compensés par les loyers. Cette rentabilité est donc intimement liée au crédit immobilier associé et à sa durée.

Un crédit longue durée offre l’avantage de réduire les mensualités et permet donc d’opter pour un bien plus grand et/ou mieux situé. De ce fait, le reste à vivre de l’investisseur est préservé tout comme son taux d’endettement. Ce qui rend possible un nouvel emprunt et la réalisation d’un nouveau projet immobilier.

En revanche, avec des mensualités plus nombreuses, et bien que plus faibles chaque mois, le coût total d’un prêt supérieur à 25 ans est plus élevé que pour un crédit sur 15 ans par exemple. De même, les risques sont plus nombreux pour les banques qui exigent de ce fait un plus grand nombre de garanties. L’assurance de prêt peut, elle aussi, augmenter, obligeant les emprunteurs à s’assurer une santé de fer et une situation professionnelle des plus stables.

Enfin, le rachat de crédits peut lui aussi faire grimper la durée du nouveau prêt au profit du pouvoir d’achat de l’emprunteur. Cette solution est donc à privilégier pour les investisseurs qui souhaitent préserver leur budget, tout en améliorant leur rentabilité locative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *