Prêt immobilier : changer de banque pour décrocher les meilleurs taux

Pour pouvoir profiter des taux de prêt immobilier les plus bas, les emprunteurs se doivent de respecter certaines règles. L’une d’entre elles serait tout simplement de changer de banque. Quand taux bas rime avec concurrence Les candidats à l’emprunt en ont désormais pleinement conscience, les taux de crédit sont bas et le resteront encore au …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : changer de banque pour décrocher les meilleurs taux

Pour pouvoir profiter des taux de prêt immobilier les plus bas, les emprunteurs se doivent de respecter certaines règles. L’une d’entre elles serait tout simplement de changer de banque.

Quand taux bas rime avec concurrence

Les candidats à l’emprunt en ont désormais pleinement conscience, les taux de crédit sont bas et le resteront encore au moins jusqu’à la fin de l’année. S’il s’agit là du discours tenu par bon nombre de professionnels, pour les emprunteurs la question est de savoir comment profiter de cette attractivité. Dans cette optique, il est fortement conseillé de soigner son dossier (afin de prouver sa solvabilité à l’établissement prêteur) ou encore de se constituer un apport personnel conséquent. Deux principes qui semblent aller de soi mais qui ne sont pourtant pas à la portée de tous les candidats, notamment des primo-accédants. Mais ces derniers ont bien d’autres cartes à jouer pour réussir à décrocher le taux le plus bas possible. Parmi celles-ci, il en est une qui ne saute pas forcément aux yeux mais qui découle du simple bon sens : faire jouer la concurrence.

Etre fidèle à sa banque ne paie pas toujours

Lorsqu’un particulier souhaite souscrire un prêt immobilier, son premier réflexe sera souvent de prendre rendez-vous avec son banquier habituel. Or, cette initiative ne sera pas toujours couronnée de succès, tout au moins en ce qui concerne le taux d’intérêt que le futur emprunteur espère obtenir. Directeur-général du Groupe OptimHome, Olivier Colcombet explique en effet que « la banque de dépôt du candidat emprunteur, par définition, n’est pas dans une démarche de conquête du client, mais tout au plus dans une attitude de fidélisation ». Elle sera d’ailleurs d’autant moins encline à se montrer généreuse si elle a déjà consenti certaines facilités à son client par le passé (en ce qui concerne d’éventuels découverts par exemple).

Prêt immobilier : pourquoi aller voir ailleurs ?

Autre obstacle pouvant se dresser sur la route du candidat, sur une même période, les conditions d’octroi peuvent se révéler radicalement différentes d’un établissement à l’autre. Depuis 2010, les accords de Bâle III imposent en effet aux banques d’équilibrer systématiquement leurs comptes, c’est-à-dire de ne pas prêter plus que les fonds propres dont elles disposent. Par conséquent, une banque en situation financière délicate resserrera ses conditions de crédit alors qu’une autre pourra les assouplir si ses fonds le lui permettent.

Dans ce contexte, faire le tour des établissements apparaît donc comme une étape nécessaire pour qui souhaite véritablement profiter des taux bas. Et si la démarche peut sembler longue et fastidieuse, celle-ci peut être considérablement simplifiée par les nombreux outils de comparaison en ligne qui fleurissent sur la toile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *