Prêt immobilier : la demande explose en avril

Les ménages sont de plus en plus nombreux à vouloir profiter des taux bas pour concrétiser leur projet d’achat. Sur un an, le volume de prêts immobiliers accordés aurait ainsi littéralement explosé. Les taux bas relancent le marché Si les banques semblent avoir du mal à gérer des demandes de renégociation de prêt en progression …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la demande explose en avril

Les ménages sont de plus en plus nombreux à vouloir profiter des taux bas pour concrétiser leur projet d’achat. Sur un an, le volume de prêts immobiliers accordés aurait ainsi littéralement explosé.

Les taux bas relancent le marché

Si les banques semblent avoir du mal à gérer des demandes de renégociation de prêt en progression constante, elles doivent également faire face au retour non négligeable des candidats à l’achat sur le marché. Il y a un peu moins d’un mois, le réseau d’agences Laforêt Immobilier estimait que le nombre d’acheteurs avait bondi de +6% au cours du seul premier trimestre. Si cette période de l’année se révèle traditionnellement propice aux acquisitions, ce phénomène de saisonnalité se trouve aujourd’hui très nettement amplifié par des conditions d’emprunt tout à fait exceptionnelles. Après s’être murés de longs mois durant dans un attentisme préjudiciable pour le marché, les ménages entendent désormais profiter des taux extrêmement bas que l’on connaît actuellement. Ceux-ci ne cessent en effet de battre des records d’attractivité. A l’occasion de sa dernière note de conjoncture, l’Observatoire Crédit Logement / CSA note ainsi que le taux moyen de prêt immobilier a une nouvelle fois chuté pour s’établir à 2,03% en avril (contre 2,11% le mois précédent).

La production de prêts immobiliers bondit en 2015

Entre baisse des taux et correction des prix, le pouvoir d’achat des ménages ne cesse de croître. Néanmoins, si l’Observatoire considère que « la baisse des taux intervenue depuis fin 2013, correspond à un recul des prix de 9,5% en moyenne, tant sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien », encore faut-il que les ménages puissent aisément accéder au crédit (ce qui n’a évidemment pas toujours été le cas). Or, à ce sujet, une récente étude publiée par Logic-Immo a mis en lumière l’optimisme retrouvé des français en ce qui concerne l’obtention d’un financement. Alors que près de la moitié des acheteurs potentiels estimaient en 2014 que décrocher un crédit immobilier était relativement difficile, ils ne sont aujourd’hui plus qu’un sur trois à partager ce sentiment. Dans ce contexte, les banques ont donc dû faire face à un afflux conséquent des demandes d’emprunt en ce début d’année 2015. Une progression que certains n’hésiteront sans doute pas à qualifier de véritable explosion puisque, si l’on en croit l’Observatoire Crédit Logement, le nombre de prêts immobiliers souscrits en avril se serait envolé de +28,3% par rapport à la même période un an plus tôt (+23,7% sur le seul premier trimestre 2015). A titre de comparaison, l’exercice 2014 avait enregistré un repli de la production de prêts de l’ordre de -6,4%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *