Prêt immobilier : la demande redécolle

Après avoir courbée l’échine devant la remontée estivale des taux, la demande de prêts immobiliers retrouve désormais un nouvel élan. C’est en tout cas ce que constate la Banque de France. Prêt immobilier : les emprunteurs sont rentrés de vacances Chaque mois, la Banque de France interroge les établissements prêteurs sur la façon dont ils …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la demande redécolle

Après avoir courbée l’échine devant la remontée estivale des taux, la demande de prêts immobiliers retrouve désormais un nouvel élan. C’est en tout cas ce que constate la Banque de France.

Prêt immobilier : les emprunteurs sont rentrés de vacances

Chaque mois, la Banque de France interroge les établissements prêteurs sur la façon dont ils ont perçu l’évolution du marché du crédit. Un indicateur de plus que certains pourraient considérer comme bien peu objectif mais qui n’en témoigne pas moins de la volonté des français à se tourner ou non vers le prêt immobilier. Si l’on en croit la dernière édition de ce « sondage bancaire », après une courte période d’attentisme alimentée par la remontée des taux, les particuliers semblent de nouveau avoir retrouvé le chemin du crédit.

La demande de crédit a plié cet été

Initiée fin mai, la hausse des taux d’intérêt n’aura finalement pas fait long feu et a désormais quasiment disparu du paysage au profit d’une stabilisation voire d’un énième mouvement baissier (notamment sur les prêts de longue durée). Cette remontée observée durant l’été aura toutefois été suffisamment dynamique pour refreiner les velléités d’emprunt des candidats à l’achat, permettant ainsi le désengorgement des banques. Durant cette période, la Banque de France a ainsi pu constater un très net repli en matière de distribution du crédit (le solde d’opinion des banques passant de +51% en juin à -6% en août).

Les taux bas, véritable moteur du marché du crédit

Le flux des dossiers traités par les banques ayant retrouvé un rythme normal, ces dernières peuvent de nouveau se montrer compétitives et jouer la carte des taux bas pour attirer les clients. Une stratégie qui fonctionne à merveille et permet à la demande de rebondir après un creux estival. La Banque de France note que le solde d’opinion des établissements prêteurs en matière de distribution de crédits à l’habitat retrouve son niveau du début d’année pour s’établir à +38,4%. Concrètement, cela signifie que près de 7 établissements sur 10 ont enregistré une progression des demandes d’emprunt durant le mois de septembre. Une tendance qui pourrait bien se poursuivre au cours des prochains mois, soutenue par un maintien des taux bas au moins jusqu’à la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *