Prêt immobilier : la lutte pour les meilleurs taux fait rage

Dans sa dernière Météo des taux, Cafpi aurait évidemment pu évoquer l’attractivité des taux de prêt immobilier qui s’est installée, depuis de longs mois déjà, sur l’ensemble du territoire. Au lieu de cela, le courtier a préféré mettre en lumière un resserrement des taux au sein des différentes régions offrant des conditions d’emprunt toujours plus …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la lutte pour les meilleurs taux fait rage

Dans sa dernière Météo des taux, Cafpi aurait évidemment pu évoquer l’attractivité des taux de prêt immobilier qui s’est installée, depuis de longs mois déjà, sur l’ensemble du territoire. Au lieu de cela, le courtier a préféré mettre en lumière un resserrement des taux au sein des différentes régions offrant des conditions d’emprunt toujours plus avantageuses aux candidats à l’achat.

L’étau se resserre sur les taux

Si le scénario d’une stabilisation des taux de prêt immobilier semble peu à peu devoir s’imposer au sein des dernières notes de conjoncture émises par les professionnels du secteur, les particuliers n’ont pour leur part d’yeux que pour l’attractivité exceptionnelle qu’ils affichent actuellement. Conscient de cela, les établissements prêteurs se livrent donc une concurrence féroce pour mettre en avant ces produits d’appel que sont les crédits immobiliers. Si certaines régions ont jusque-là su tirer leur épingle du jeu, le jeu de la concurrence interbancaire semble aujourd’hui placer les taux sur la voie de l’uniformisation. C’est en tout cas ce que constate le courtier qui note dans une récente publication « le resserrement entre les taux les plus bas et les taux les plus hauts ». Après avoir observé le mois dernier des écarts de taux pouvant atteindre 76 points de base, le courtier voit ceux-ci plafonner à un maximum de 60 points de base. Il s’agit là de la différence constatée pour des prêts sur 25 ans, les autres durées d’emprunt affichant des écarts bien moindres (0,55% sur 20 ans, 0,50% sur 15 ans et 0,38% sur 10 ans).

Les régions cèdent devant les taux bas

Dans le détail, la région Midi-Pyrénées qui s’était imposée lors des deux précédentes éditions cède sa place de leader sur les prêts immobiliers sur 20 ans au Rhône-Alpes et à la Picardie (2,20% toutes deux). Pour un engagement sur 25 ans, ce sont désormais trois régions qui se distinguent en présentant un taux particulièrement attractif de 2,60% (Auvergne, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées). Même l’Ile de la Réunion, traditionnellement région la moins propice à l’emprunt, se montre à son avantage en affichant des taux certes plus élevés qu’ailleurs mais en net repli (passant ainsi de 2,60% à 2,45% sur 15 ans, de 2,85% à 2,75% sur 20 ans et de 3,20% à 2,90% sur 25 ans).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *