Prêt immobilier : nouvelle baisse des taux en novembre

La baisse des taux de prêt immobilier s’est poursuivie en cette première moitié de novembre. Une correction qui, si l’on en croit Empruntis, profite essentiellement aux ménages modestes. Prêt immobilier : les banques en quête de nouveaux clients Les emprunteurs disposant de revenus modestes auraient-ils supplanté les ménages aisés dans le coeur des banques ? …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : nouvelle baisse des taux en novembre

La baisse des taux de prêt immobilier s’est poursuivie en cette première moitié de novembre. Une correction qui, si l’on en croit Empruntis, profite essentiellement aux ménages modestes.

Prêt immobilier : les banques en quête de nouveaux clients

Les emprunteurs disposant de revenus modestes auraient-ils supplanté les ménages aisés dans le coeur des banques ? Au regard du dernier baromètre des taux publié par le courtier Empruntis, les ménages modestes seraient en effet bel et bien devenus les nouveaux chouchous des établissements prêteurs. Après une année 2015 particulièrement lucrative sur le front du crédit (les objectifs commerciaux ayant été atteints depuis de longues semaines déjà), les banques entendent bien poursuivre sur cette lancée en 2016. Dans cette optique, ces dernières tentent logiquement d’étoffer leur clientèle. Après avoir longtemps privilégié les emprunteurs affichant les meilleurs profils, les établissements espèrent donc désormais séduire les revenus plus modestes. Un changement de stratégie qui se traduit par une révision à la baisse de leurs barèmes.

La baisse s’impose sur les taux longue durée

Selon Empruntis, le recul des taux de prêt immobilier se serait ainsi poursuivi en ce mois de novembre. Un mouvement baissier qui présente toutefois de notables disparités en fonction des durées d’emprunt. En effet, soucieuses d’attirer les profils dits « moyens », les banques concentrent aujourd’hui leurs efforts sur les durées privilégiées par cette catégorie d’emprunteurs, à savoir les prêts immobiliers sur 25 et 30 ans.

Dans le détail, le courtier note que les taux longs ont ainsi perdu entre 5 et 15 points de base par rapport au mois précédent pour s’établir à une moyenne de 2,80% sur 25 ans et 3,55% sur 30 ans. Dans le même temps, les taux de crédit sur 15 et 20 ans affichent pour leur part une relative stabilité à respectivement 2,30 et 2,50%. « Les faibles mouvements sur les taux mini, réservés aux bons profils alors que les taux moyens baissent sur des profils modestes démontrent une réouverture du crédit à un plus grand nombre », note ainsi Cécile Roquelaure, porte-parole du courtier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *