Prêt immobilier : une retouche de l’éco-PTZ à l’étude

Alors qu’une récente étude menée par le cabinet Xerfi anticipe un rebond du secteur de la rénovation énergétique des bâtiments dès 2015, Sylvia Pinel vient de dévoiler les pistes actuellement à l’étude afin de relancer ce marché. Dans un entretien accordé ce jeudi aux Echos, la ministre du Logement évoque notamment les réflexions du gouvernement …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : une retouche de l’éco-PTZ à l’étude

Alors qu’une récente étude menée par le cabinet Xerfi anticipe un rebond du secteur de la rénovation énergétique des bâtiments dès 2015, Sylvia Pinel vient de dévoiler les pistes actuellement à l’étude afin de relancer ce marché. Dans un entretien accordé ce jeudi aux Echos, la ministre du Logement évoque notamment les réflexions du gouvernement concernant l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

L’éco-PTZ bientôt confié aux artisans ?

Le 1er juillet prochain entrera en vigueur l’éco-conditionnalité relative à l’éco-PTZ. Concrètement, à compter de cette date, seuls les artisans et entreprises du bâtiment disposant du label RGE (Reconnu garant de l’environnement) pourront permettre à leurs clients de profiter des avantages de l’éco-prêt à taux zéro. Or, si l’on en croit la ministre du Logement, leurs prérogatives en la matière pourraient bien être quelque peu élargies. En effet, s’il incombait jusqu’à présent aux établissements distribuant ce type d’emprunt de vérifier que les travaux envisagés répondent bien aux critères d’octroi de l’éco-PTZ, cette tâche pourrait prochainement être confiée aux artisans RGE.

De l’avis de Sylvia Pinel, l’éco-PTZ « pourrait connaître davantage de succès pour financer la rénovation énergétique si les banques étaient déchargées de la responsabilité de vérifier que les travaux financés par ce dispositif permettront bien d’atteindre la performance prévue« . Evoquant ici une disposition qui pourrait devenir effective avant même la fin de ce semestre, la ministre du Logement précise donc que « cette garantie pourrait reposer plutôt sur l’artisan « reconnu garant de l’environnement (RGE) » réalisant les travaux, avec la possibilité de s’appuyer sur un tiers certificateur« .

Le cas du PTZ Plus

Concernant l’accession à la propriété, Sylvia Pinel est également revenue sur le cas du PTZ Plus. Lancé en janvier 2011, le prêt à taux zéro Plus devrait logiquement tirer sa révérence à la fin de cette année. La ministre annonce qu’un réaménagement de ce crédit immobilier est à l’étude (prolongation ? refonte du dispositif ?) sans toutefois donner de plus amples détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *