Professionnels indépendants : comment obtenir un crédit immobilier ?

Qu’ils soient autoentrepreneurs, artisans, professionnels libéraux, les indépendants peuvent rencontrer davantage de difficultés que les salariés, lorsqu’il s’agit d’obtenir un financement dans le cadre d’un projet immobilier. Pourtant, il existe de nombreuses solutions, dont certaines sont très simples à mettre en place. Voici nos conseils.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Professionnels indépendants : comment obtenir un crédit immobilier ?

Indépendants : comment palier l’irrégularité des revenus ?

Comme le rappelle le magazine Capital, à la fin de l’année 2019, la France comptait quelque 3,6 millions d’indépendants. Une désignation qui cache cependant de nombreux métiers et de tout aussi nombreux statuts. En effet, selon que l’on est médecin généraliste et donc professionnel en libéral, boulanger, donc artisan, rédacteur web en micro-entreprise ou encore restaurateur, on ne fait pas toujours face aux mêmes difficultés lorsqu’il s’agit d’obtenir un crédit immobilier.

Car si les travailleurs non-salariés peuvent tout aussi bien que les salariés, demander un prêt pour financer un achat immobilier, les banques peuvent parfois se montrer réticentes. La cause ? Des statuts professionnels qui n’offrent pas toujours la certitude d’une activité et de revenus réguliers, notamment en temps de crise sanitaire. Car outre le montant des revenus, si ceux-ci menacent d’être interrompus du jour au lendemain, ce n’est pas une garantie suffisante pour les banques dont l’objectif est de limiter la prise de risque.

Le bilan comptable et la domiciliation bancaire

Pour rassurer la banque, les indépendants ont tout intérêt à réaliser un bilan annuel financier de leur activité. Les trois dernières années sont alors scrutées à la loupe par le conseiller bancaire, auxquelles il est parfois pertinent d’ajouter un business plan si l’entreprise est récente, ce qui permet de mieux cerner les objectifs à moyen et long terme.

Le bilan comptable synthétise l’actif et le passif d’une entreprise à une date donnée. Obligatoire à la clôture de l’exercice dans certaines entreprises, il peut apporter un vrai plus pour les indépendants qui souhaitent obtenir un financement. Il est possible de le réaliser soi-même à l’aide d’un tableur ou d’un logiciel de comptabilité, mais le plus sûr est encore de confier la tâche à un expert-comptable.

À noter qu’en cas de revenus fluctuants, la banque peut ne considérer que la fourchette basse, à l’image de ce qui est fait pour certains commerciaux. Enfin, il peut être intéressant d’avancer l’argument de la domiciliation des revenus professionnels dans la banque démarchée pour le prêt, afin d’apporter des éléments de négociation supplémentaires.

Emprunter à deux pour offrir davantage de garanties à la banque

Travailleur indépendant, en couple ? Pour offrir davantage de garantie au banquier, emprunter à deux, en particulier si le second emprunteur est salarié en CDI, peut être un véritable atout. La banque y verra, en effet, une meilleure capacité de remboursement sur le long terme.

Enfin, attention aux contrats de prévoyance auxquels souscrivent certains indépendants pour se protéger contre les aléas de la vie (accident ou maladie). Dans le cadre d’un crédit immobilier, cela n’apporte pas de garantie supplémentaire puisque la prévoyance est versée au cotisant et non à la banque et que les garanties couvertes ne comprennent pas la faillite ou la baisse du chiffre d’affaires. C’est un peu le même cas rencontré par la caution solidaire, pour les salariés en CDI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *