Projet immobilier : profitez des taux d’intérêt à 1,44 %

En juin, les prêts immobiliers de moins de 20 ans s’accompagnent de taux d’intérêt inférieurs à 1,5%. Des conditions exceptionnelles qui reflètent une forte concurrence entre les banques, mais également un marché de l’immobilier de plus en plus inaccessible. Baisse des aides publiques, hausse des prix, les organismes financiers doivent rester compétitifs pour attirer de nouveaux clients.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Projet immobilier : profitez des taux d’intérêt à 1,44 %

1,25 % pour un crédit immobilier sur 15 ans !

baisse-taux-immobilier1,44 %, c’est la moyenne des taux d’intérêt en juin 2018. Un chiffre qui laisse entrevoir des conditions de financement particulièrement favorables. Il est ainsi possible de contracter un prêt sur 25 ans à 1,67 %, sur 20 ans à 1,43 % et jusqu’à 1,25 % pour une durée de 15 ans. Ce sont donc, en toute logique, les meilleurs dossiers et les ménages qui sont capables d’assumer de plus grosses mensualités sur une plus petite période qui ont l’avantage.

Cependant, pour rester compétitives et séduire les primo-accédants, les banques n’hésitent pas à proposer des crédits longue durée jusqu’à 30 ans, parfois même sans apport personnel et à des taux qui restent intéressants.

Encore loin des taux records enregistrés en 2016, les taux actuels flirtent toutefois avec ceux déjà bas de l’hiver 2017. La baisse des aides de l’Etat en faveur de l’immobilier (PTZ, dispositif Pinel…), la hausse des prix, en particulier dans les grandes villes et la concurrence qui règne au sein du marché bancaire, sont autant de paramètres qui incitent les acteurs du secteur à proposer des offres toujours plus attractives. Notamment pour les ménages les plus modestes. Des mesures qui ne sont toutefois pas toujours suffisantes dans le contexte actuel. Le nombre de crédits accordés a ainsi chuté de 8,5 % en un an, ce qui témoigne non pas d’une volonté des banques de durcir leurs conditions d’octroi de crédits, mais bien du désintérêt latent des ménages qui se détournent actuellement des investissements immobiliers.

Prêts immobiliers : allongement de la durée pour s’adapter aux primo-accédants

Preuve supplémentaire de cette adaptation des banques à la tendance et aux ménages : l’allongement de la durée des prêts. De 217 mois en moyenne au dernier trimestre 2017, elle est passée à 218 mois au 1er trimestre 2018 et 222 mois au second.

+ 9 mois
En 18 mois, la durée moyenne des prêts immobiliers accordés a augmenté de 9 mois environ. 5 mois en 2017 et 4 mois sur les seuls 6 premiers mois de l’année 2018.

Cet allongement concerne en premier lieu les primo-accédants, dont les revenus et le budget ne permettent pas le remboursement de mensualités élevées. Les remboursements sont donc allégés pour permettre un reste à vivre suffisant et respecter le taux d’endettement maximum de 33 %. En contrepartie, le prêt est finalement plus cher puisque plus long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *