PTZ Plus 2013 : quoi de neuf ?

Les années se suivent et se ressemblent pour le prêt à taux zéro Plus qui fait une nouvelle fois l’objet, en ce début 2013, d’une refonte de son dispositif. Si 2012 avait été l’année d’un recentrage sur les logements neufs, 2013 sera quant à elle celle du retour en grâce des ménages modestes. Entrée en …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. PTZ Plus 2013 : quoi de neuf ?

Les années se suivent et se ressemblent pour le prêt à taux zéro Plus qui fait une nouvelle fois l’objet, en ce début 2013, d’une refonte de son dispositif. Si 2012 avait été l’année d’un recentrage sur les logements neufs, 2013 sera quant à elle celle du retour en grâce des ménages modestes.

Entrée en vigueur ce mardi 1er janvier 2013, la nouvelle version du prêt à taux zéro plus imaginée par le gouvernement (et présentée par la ministre du logement Cécile Duflot) entend faire la part belle aux candidats à la propriété les moins aisés. Intégrant les dispositions fixées par un décret daté du 29 décembre dernier (publié au JO le 30 décembre 2012), cette nouvelle mouture instaure notamment une révision à la baisse des plafonds de ressources encadrant l’obtention de l’emprunt et un différé de remboursement de 100% dont pourront profiter les ménages les plus modestes (ceux appartenant aux 2 premières tranches de remboursement déterminées par le dispositif).

Concrètement, si les plus hauts revenus se voient exclus du dispositif, les foyers disposant de ressources modestes (moins de 25.500 euros en zone A) pourront quant à eux bénéficier d’une période au cours de laquelle ils n’auront pas à rembourser leur PTZ+. Ce différé d’amortissement (de 5 ou 14 ans suivant la tranche de revenus concernée) permettra ainsi aux emprunteurs de concentrer leurs efforts financiers sur le seul remboursement de leur crédit principal.

La page internet du ministère dédiée au prêt à taux zéro plus n’est toujours pas à jour mais vous pouvez vous rendre sur le site ptz-plus.com. Vous y trouverez un simulateur de PTZ+ en ligne entièrement gratuit et intégrant d’ores et déjà l’ensemble de ces nouvelles dispositions.

Pour la ministre du Logement, la preuve de l’intérêt d’une telle refonte n’est plus à faire puisque selon elle « tous les acteurs du logement y adhèrent ». Cécile Duflot précise ainsi que « pour la première fois, la réforme du PTZ a été approuvée à l’unanimité par le Conseil national de l’habitat ».

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) ne semble pourtant pas partager le même engouement. Si elle salue ce qu’elle considère être une évolution louable voire même « indispensable », la fédération craint toutefois qu’il ne s’agisse là que d’une initiative vaine. En effet, s’accordant sur le bien-fondé d’un différé de remboursement, les professionnels du bâtiment estiment néanmoins que « le dispositif mis en place est à la fois trop timide et trop restrictif pour être réellement efficace ». Quant à la réduction des plafonds de ressources, celle-ci risque fort « d’écarter de nombreux ménages modestes, pourtant solvables, de la primo-accession ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *