Quand un courtier en crédit félicite la ministre du logement

En milieu de semaine, Europe 1 relayait certaines rumeurs évoquant une refonte importante de la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové). Le gouvernement a certes rapidement tenu à démentir ces affirmations mais ne semble pas avoir convaincu le courtier Immoprêt qui s’est empressé de féliciter la ministre du Logement pour …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Quand un courtier en crédit félicite la ministre du logement

En milieu de semaine, Europe 1 relayait certaines rumeurs évoquant une refonte importante de la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové). Le gouvernement a certes rapidement tenu à démentir ces affirmations mais ne semble pas avoir convaincu le courtier Immoprêt qui s’est empressé de féliciter la ministre du Logement pour les ajustements (selon les rumeurs) qu’elle s’apprêterait à effectuer.

Les rumeurs de “détricotage” planent sur la loi Alur

Coup de tonnerre cette semaine sur le petit monde de l’immobilier, de nombreux médias ont en effet fait état d’une profonde modification de la loi Alur. Votée en février dernier, celle-ci verrait, si l’on en croit les rumeurs, nombre de ses mesures phares être corrigées. L’encadrement des loyers ne s’appliquerait ainsi plus qu’à la seule région parisienne, le plafonnement des frais d’agence accueillerait une révision à la hausse de ses seuils tarifaires et la loi se verrait même amputée d’une garantie universelle des loyers trop coûteuse.

Le courtier adresse ses félicitations à la ministre

Le gouvernement a bien tenté d’éteindre l’incendie provoqué par ces rumeurs mais ne semble pas avoir été suffisamment convaincant. Si Emilie Piette, directrice de cabinet de Sylvia Pinel, a immédiatement précisé qu’il n’y aurait « pas de détricotage ni de remise en cause de la loi Alur« , le courtier Immoprêt n’a toutefois pas hésité à saluer les décisions « supposées » de la ministre du Logement. « Nous félicitons Madame Pinel pour cet engagement en cours et espérons que cela augure des perspectives intéressantes pour l’avenir, comme des droits de mutation adaptés au primo-accédants, un prêt à taux zéro dans l’ancien, ou encore une refonte des taxations des plus-values« , écrivait ainsi Ulrich Maurel, son fondateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *