Razzia sur le prêt immobilier avant la remontée des taux

Les taux bas continuent d’attirer des candidats à l’achat. La Banque de France note que la demande de crédit immobilier s’affiche à la hausse pour le 4ème mois consécutif. Crédit immobilier : la demande reste forte en avril Ce mois d’avril 2015 n’a pas fait exception à la règle qui s’est progressivement installée au cours …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Razzia sur le prêt immobilier avant la remontée des taux

Les taux bas continuent d’attirer des candidats à l’achat. La Banque de France note que la demande de crédit immobilier s’affiche à la hausse pour le 4ème mois consécutif.

Crédit immobilier : la demande reste forte en avril

Ce mois d’avril 2015 n’a pas fait exception à la règle qui s’est progressivement installée au cours des premiers mois de l’année : conscients de détenir les clés du marché, les candidats à l’achat entendent bien profiter des taux bas et prennent d’assaut les banques pour obtenir leur précieux prêt immobilier. Si l’on en croit la dernière enquête de la Banque de France, près d’un établissement financier sur deux (47%) aurait ainsi constaté une nette hausse de la demande de crédit à l’habitat. Après un dernier trimestre 2014 orienté à la baisse (-2% puis -9,9% en novembre et décembre), le solde d’opinion des banques en ce qui concerne la demande de prêt s’est donc très nettement repris, affichant ici un quatrième mois consécutif de progression. On est certes loin des 60,9% d’établissements observant une hausse des demandes en mars mais le solde de ce mois d’avril n’en reste pas moins supérieur aux 41,7% puis 36,4% constatés en janvier-février.

Baisse des taux et correction des prix produisant enfin leurs effets, les particuliers espèrent désormais profiter du gain de pouvoir d’achat que leur procurent ces deux éléments clés du marché. « La baisse des taux intervenue depuis fin 2013, correspond à un recul des prix de 9,5% en moyenne, tant sur le marché du neuf que sur celui de l’ancien », notait à ce sujet l’Observatoire Crédit Logement dans son dernier baromètre.

La hausse des taux frappe à la porte

Si l’on en croit certains professionnels du secteur, les candidats à l’achat auraient d’ailleurs bien raison de se presser pour obtenir leur prêt immobilier. En effet, dans le sillage d’un OAT 10 ans en sensible hausse, certains établissements prêteurs commenceraient doucement à faire remonter leur taux de crédit. Plusieurs banques « vont bouger dans la semaine, elles nous ont déjà prévenu », averti Ludovic Huzieux, directeur d’Artémis courtage. Après plus de 18 mois d’une baisse quasi ininterrompue, le scénario d’un retour de la hausse à plus ou moins court terme n’aura donc jamais été autant d’actualité. « Les taux pourraient remonter de 0,10 à 0,30 point d’ici à septembre mais ils resteraient historiquement bas, atteignant en moyenne 2,50 %-2,60 % sur 20 ans, un niveau encore très avantageux pour ceux qui ont un projet immobilier et bien inférieur à ce qu’on pouvait obtenir il y a un an », estime pour sa part Sandrine Allonier, porte-parole du courtier VousFinancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *