Le gouvernement exporte son simulateur de PTZ Plus sur iPhone

Un peu plus de deux mois avant le lancement officiel du futur PTZ Plus, le gouvernement poursuit sa politique d’information à destination des particuliers en présentant une application iPhone dédiée au dispositif. Depuis la mi-septembre et la présentation par le Chef de l’Etat du prêt à taux zéro Plus, les particuliers souhaitant en apprendre davantage …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Le gouvernement exporte son simulateur de PTZ Plus sur iPhone

Un peu plus de deux mois avant le lancement officiel du futur PTZ Plus, le gouvernement poursuit sa politique d’information à destination des particuliers en présentant une application iPhone dédiée au dispositif.

Depuis la mi-septembre et la présentation par le Chef de l’Etat du prêt à taux zéro Plus, les particuliers souhaitant en apprendre davantage sur le futur dispositif peuvent se rendre sur le site du ministère de l’Ecologie et du Développement durable. Aux côtés de l’inévitable descriptif technique, l’intérêt majeur pour les internautes réside dans la présence d’un simulateur de PTZ Plus. L’occasion pour eux de déterminer concrètement de quel montant ils pourront bénéficier dès l’entrée en vigueur du dispositif le 1er janvier prochain.

En permettant aux particuliers d’accéder à un simulateur de prêt à taux zéro Plus avant même la fin des discussions portant sur ses modalités d’application (la question de son remboursement fait encore débat actuellement), le gouvernement a semble-t-il confondu vitesse et précipitation. Décortiqué par les professionnels du secteur, l’outil se trouve aujourd’hui être la cible de vives critiques concernant la fiabilité des informations données et allant jusqu’à remettre en cause l’intérêt même du PTZ Plus.

Loin de plier face aux critiques, le gouvernement continue sa stratégie de communication autour du futur PTZ Plus. Une stratégie plus ciblée puisqu’en annonçant l’adaptation prochaine de son simulateur de PTZ Plus au format des smartphones (iPhone en tête), le gouvernement entend bien s’adresser directement aux premiers concernés par la mesure : les primo-accédants (tranche de la population composée majoritairement de jeunes candidats à l’achat).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *