Une banque lance le prêt à taux zéro pour logements anciens

Le prêt à taux zéro plus (PTZ+) se montre de moins en moins efficace depuis qu’il est réservé à l’achat de logement neuf. Pour pallier ce manque d’impact, une banque a eu l’idée de lancer son propre prêt à taux zéro. Le marché immobilier est difficilement accessible aux primo-accédants et ce constat est d’autant plus …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Une banque lance le prêt à taux zéro pour logements anciens

Le prêt à taux zéro plus (PTZ+) se montre de moins en moins efficace depuis qu’il est réservé à l’achat de logement neuf. Pour pallier ce manque d’impact, une banque a eu l’idée de lancer son propre prêt à taux zéro.

Le marché immobilier est difficilement accessible aux primo-accédants et ce constat est d’autant plus vrai en Provence. Dans cette région, les prix restent élevés et comme dans toute la France la demande de crédit immobilier a fortement reculé au premier trimestre 2012.

Pour aider les jeunes ménages à accéder à la propriété, le Crédit Agricole Alpes-Provence a donc décidé de lancer son propre prêt à taux zéro. Petit plus, contrairement au PTZ+ labellisé par l’Etat, la version du Crédit Agricole Provence sera ouverte à l’achat de biens immobiliers dans l’ancien. L’objectif affiché est de permettre aux jeunes d’emprunter plus, compte tenu des prix de l’immobilier dans la région. Ainsi, par tranche d’emprunt de 100 000 euros (au taux en vigueur), la banque proposera 15 000 euros supplémentaires à taux zéro. Pour bénéficier de cette offre, il faudra que l’emprunteur devienne client de la banque. Le coût de cette mesure est estimé à 5 millions d’euros.

Cette offre devrait séduire de nombreux ménages en mal de financement et pourrait faire des émules au sein d’autres banques. Cette solution permettrait de solvabiliser les jeunes ménages, tout en attirant et en fidélisant une nouvelle clientèle.

La disparition au 1er janvier 2012, du dispositif de soutien pour l’achat d’un logement dans le parc ancien a rendu le PTZ+ bien moins attrayant pour les ménages. En effet, les prix de l’immobilier dans le neuf demeurent trop élevés pour leur permettre de devenir propriétaires.

Parmi les mesures pour le logement, le nouveau président de la République, François Hollande, avait évoqué une refonte du PTZ+. Le nouveau gouvernement pourrait donc renforcer le dispositif en augmentant le montant du prêt et en relevant les plafonds de revenus afin que plus de foyers puissent en bénéficier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *