Le rachat de crédit hypothécaire

Le rachat de crédit hypothécaire est un rachat de crédits qui concerne uniquement les propriétaires. Il s’agit de garantir l’opération par l’hypothèque d’un bien immobilier. Une sécurité certaine pour l’organisme de prêt.

Rachat crédit immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Rachat crédit immobilier
  4. Guide rachat crédit immobilier
  5. Le rachat de crédit hypothécaire

Présentation du rachat de crédit hypothécaire

Un rachat de crédit hypothécaire est une opération bancaire qui vise à faire racheter, par un établissement de prêt, un ou plusieurs crédits, et à garantir ce nouveau prêt par une hypothèque. Dans la situation où un emprunteur ne pourrait plus honorer ses mensualités, l’organisme prêteur pourra décider de vendre le bien immobilier pour se faire rembourser. Cette démarche concerne généralement un rachat de crédit immobilier auquel on peut associer plusieurs crédits à la consommation. Cela permet de réorganiser les dettes de l’emprunteur.

L’hypothèque peut porter sur un bien personnel, comme une résidence principale, secondaire, un logement loué, ou sur un bien à usage professionnel, comme une SCI par exemple.

L’emprunteur peut décider de recourir à un rachat de crédit hypothécaire quand il le souhaite. Cette démarche peut avoir comme finalité la réalisation d’un nouveau projet d’achat immobilier ou permettre à une personne de se sortir d’une situation d’endettement en renflouant ses comptes bancaires. Le rachat de crédits va lui permettre d’alléger ses mensualités ou de réduire la durée de ses remboursements. Dans tous les cas, l’hypothèque s’achèvera 2 ans après la fin du prêt.

Pourquoi passer par un rachat de crédit hypothécaire ?

Les avantages

Lorsque les banques, ou autres organismes prêteurs, hésitent à accorder un prêt, ce type de rachat de crédits a tendance à les rassurer. En effet, une hypothèque est une garantie solide dans un dossier de demande prêt qui pourra permettre à l’emprunteur d’obtenir plus facilement une offre de rachat de crédits intéressante.

En optant pour un rachat de crédit hypothécaire, l’emprunteur se voit généralement proposer des critères moins restrictifs et la possibilité de financer un nouveau projet (travaux, automobile, loisirs…).

Les inconvénients

Le rachat de crédit hypothécaire permet de baisser les mensualités et donc de gagner en pouvoir d’achat soit pour réaliser un nouveau projet, soit pour sortir d’une situation présentant des risques de surendettement. Il est cependant un peu plus compliqué à mettre en place. En effet, l’établissement de prêt va devoir évaluer le montant total du crédit au regard de la valeur du bien immobilier hypothéqué. Les banques pratiquant le rachat de crédit hypothécaire font réaliser une expertise du bien.

Autre inconvénient, le rachat de crédit hypothécaire a un coût. Effectivement, la mise en hypothèque d’un bien immobilier nécessite de passer devant un notaire afin d’établir un acte notarié, ce qui engendre des frais de notaire. Ces derniers s’élèvent environ à 2 % du montant du prêt et sont inclus dans le montant total de l’opération.

Mise en place du rachat de crédits hypothécaire

À qui s’adresse-t-il ?

Toute personne, propriétaire d’un bien immobilier et ayant au moins un prêt à la consommation en cours, peut prétendre à un rachat de crédit hypothécaire. Et cela, quelque soit sa situation professionnelle : salarié, profession libérale, commerçant, artisan ou même retraité.

67 % des demandes sont faites par des couples d’une quarantaine d’années et ayant un revenu moyen de 4 200 €. Les célibataires représentent, eux, 33 % des demandes. Ils ont en moyenne une cinquantaine d’années et gagnent environ 3 400 €.

Comment procéder ?

Comme pour un rachat de crédit classique, une étude va être réalisée sur le profil de l’emprunteur afin de s’assurer de la possibilité de réaliser son projet.

Dans un premier temps, l’organisme de prêt va mesurer la somme de tous les crédits à racheter et le montant de l’éventuel projet. Dans un second temps, il va s’intéresser à la situation de l’emprunteur :

  • Revenus
  • Charges
  • Montant des crédits
  • Taux d’endettement
  • Reste à vivre
  • Ratio hypothécaire
  • D’éventuels nouveaux besoins

L’organisme de prêt va également porter une grande attention à la valeur du bien immobilier de l’emprunteur. En effet, c’est cette dernière qui va déterminer la quotité hypothécaire et donc la validation du rachat de crédits. Une fois toutes ses informations récoltées, l’organisme de prêt va pouvoir proposer une offre de rachat de crédits à l’emprunteur.

Dans le cadre d’un rachat de crédits contenant un prêt immobilier, l’emprunteur bénéficie d’un délai de réflexion de 10 jours, qui débute au lendemain de la réception de l’offre. Durant cette période, il ne peut ni accepter, ni refuser l’offre reçue. Dès le 11e jour, il pourra accepter cette offre en la renvoyant signée à l’organisme de prêt. L’argent sera alors débloqué à la date prévue dans le contrat.

Si le rachat de crédits ne concerne que des crédits à la consommation, l’emprunteur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature de l’offre. Dès que ce dernier aura souscrit une offre de rachat de crédits, il devra aller signer la garantie d’hypothèque chez son notaire.

Ne vous précipitez pas ! D’un organisme à l’autre, l’écart entre les taux d’intérêt peut être considérable. N’hésitez donc pas à faire jouer la concurrence en demandant des devis dans plusieurs établissements. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’un courtier qui vous aidera à y voir plus clair.