Crédit immobilier : ce qu’il faut savoir sur les records des taux d’intérêt

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers ont maintenant atteint leur plus bas niveau historique. Alors qu’il était possible d’emprunter au taux moyen record de 1,33 % en 2016, année déjà exceptionnelle, il est désormais encore plus facile de devenir propriétaire grâce à un taux moyen de 1,29 %. Quant au niveau d’inflation, il permet même de gagner de l’argent en achetant sa résidence principale. Explications…

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Crédit immobilier : ce qu’il faut savoir sur les records des taux d’intérêt

En 2019, les taux des crédits permettent d’acheter plus grand et moins cher

credit-immobilier-recordUn peu partout en France, les prix de l’immobilier, appartements ou maisons ne cessent d’augmenter. Mais le bas niveau des taux des crédits immobiliers, tout comme celui de l’inflation permettent aux futurs propriétaires de gagner de l’argent en achetant leur logement. En théorie en tout cas.

Si les taux dont bénéficient les emprunteurs sont au plus bas, c’est tout simplement parce que les banques elles-mêmes peuvent emprunter à 0 % auprès de la BCE (Banque centrale européenne), ce depuis 2016. Une situation évidemment profitable aux clients des banques qui peuvent actuellement emprunter au taux moyen de 1,02 % sur 15 ans, de 1,2 % sur 20 ans et de 1,42 % sur 25 ans. Soit une différence de près de 20 points de base par rapport au mois de décembre 2018.

 

Découvrez les taux du mois ici !

La durée moyenne des emprunts s’allonge depuis plusieurs années

Malgré cette tendance favorable, 41 % des futurs propriétaires sont aujourd’hui obligés d’emprunter sur des durées de plus en plus longues, 25 à 30 ans le plus souvent, contre 14,4 % en 2014. En cause, les prix de l’immobilier qui ne cessent d’augmenter, mettant en péril le budget des ménages. Pour cette raison la durée moyenne des prêts immobiliers a augmenté de 19 mois environ depuis 2017.

Cet allongement permet aux ménages d’emprunter davantage et donc de réaliser des projets immobiliers sans mettre à mal leur capacité d’endettement. Ainsi, en 2019, les primo-accédants peuvent emprunter 25 000 € de plus qu’en 2016.

Pas de remontée des taux avant 2020

Pour les propriétaires qui ont contracté un crédit immobilier il y a plusieurs années, le moment est peut-être venu de renégocier son prêt. Afin de profiter au mieux des taux bas, des conditions de financement et de réaliser une opération rentable, il s’agit toutefois de respecter certaines conditions. Avoir au moins 70 000 € de capital restant à rembourser, être dans la première moitié de la vie de son crédit et viser un nouveau taux inférieur de 0,7 à 1 point par rapport au crédit à négocier.

Le contexte mondial ne laisse présager aucune remontée des taux d’ici à 2020. Si certaines baisses pourraient encore apparaître, les taux planchers sont cependant très proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *