Faire construire sa maison : comment monter son dossier de demande de prêt ?

La construction d’une maison est généralement un projet aussi grisant qu’ambitieux. Le projet d’une vie pour certains, une étape pour d’autres, faire construire sa maison n’en repose pas moins, le plus souvent, sur un prêt immobilier, et une bonne dose de démarches administratives. Voici nos conseils pour bâtir un dossier solide destiné à convaincre les financeurs.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Faire construire sa maison : comment monter son dossier de demande de prêt ?

Constituer un dossier de prêt solide pour gagner du temps

D’une manière générale, acheter sa résidence principale, qu’il s’agisse d’investir dans l’ancien ou dans le neuf, demande du temps et la mise en place d’un dossier sérieux et bien construit. D’autant plus que, plus un projet est préparé et réfléchi, plus il a de chance de se voir réalisé rapidement. Cela permet entre autres d’éviter de trop nombreux échanges entre l’emprunteur et l’établissement financier.

Pour gagner du temps, l’emprunteur aura tout intérêt à collecter l’ensemble des justificatifs dont la liste est souvent identique d’une banque à l’autre. En cas de demande de prêt en couple, chaque partenaire devra disposer des copies de ses propres documents, en prenant soin de conserver les originaux.

Des pièces justificatives communes à toutes les banques

dossier-prêt-immobilier-solide-justificatifs-documents

Parmi les pièces couramment demandées par les banques, on trouve :

  • Une pièce d’identité
  • Un justificatif de situation familiale
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois
  • Un contrat de travail pour les salariés, ainsi que les 3 derniers bulletins de salaire
  • Pour les emprunteurs travailleurs indépendants ou non-salariés, les 3 derniers bilans comptables
  • Pour les emprunteurs retraités, les 3 derniers titres de retraite ou de pension
  • Les 3 derniers relevés de comptes bancaires
  • Les 2 derniers avis d’impôt sur le revenu

Selon les cas, un justificatif de revenus fonciers, une attestation de la CAF ou encore un document justifiant d’un crédit en cours peuvent être demandés. Si la demande de prêt concerne un projet de construction de maison individuelle, l’emprunteur devra également fournir le contrat de construction ainsi que le permis de construire. Enfin, si le porteur de projet est primo-accédant et souhaite compléter son prêt principal par un prêt à taux zéro (PTZ), les documents relatifs à cette demande devront eux aussi être fournis.

www.economie.gouv.fr : Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est obligatoire, « pour la construction d’une maison individuelle ou d’un immeuble ne comportant pas plus de deux logements destinés au même maître de l’ouvrage, à usage d’habitation ou à usage mixte sur un terrain vous appartenant ».

Pouvoir justifier d’une situation financière et professionnelle stable

Obtenir un crédit immobilier dans le but de financer la construction d’une maison, nécessite un profil emprunteur favorable. Les ménages qui peuvent justifier de finances équilibrées et n’ayant pas connu de découverts dans les trois mois ou plus précédant la demande de prêt, ont plus de chances de voir leur crédit accordé.

Afin de prouver la qualité de son profil, de nombreux justificatifs sont nécessaires. Ils sont relatifs à l’apport personnel, à la situation professionnelle, à l’épargne et à toutes les ressources en général, mais également aux charges. En effet, pour mesurer les risques encourus, la banque a besoin de pouvoir évaluer le « reste à vivre » de ses clients et de mesurer son taux d’endettement. Enfin, pour mettre encore plus de chances de son côté, l’emprunteur aura également tout intérêt à remettre à sa banque une copie de l’assurance dommage-ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *