Immobilier de bureaux et SCPI, une combinaison gagnante ?

La pierre papier a brillé en 2017 avec une collecte de 6,21 milliards d’euros, des perspectives encourageantes pour les investisseurs en 2018. D’autant plus que le gouvernement souhaite faciliter la transformation de bureau en logement, dans le cadre de la loi ELAN. L’objectif étant de ré allouer les 5 millions de m² de bureaux vacants en Ile-de-France. Cela ouvre de nouvelles possibilités pour les particuliers souhaitant acquérir des parts de SCPI de bureaux.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier de bureaux et SCPI, une combinaison gagnante ?

Acquérir de l’immobilier de bureaux en SCPI

Mis en lumière lors de la présentation du projet de loi ELAN, l’immobilier de bureaux est un secteur intéressant pour l’acquisition et l’investissement locatif, notamment l’Île-de-France. En effet, pas moins de 5 millions de m² sont vides et disponibles, moyennant quelques aménagements pouvant être facilité avec ce nouveaux texte de loi, pour le marché de l’habitat. Cette surface représente environ 10 % de l’ensemble du parc immobilier francilien, un joli chiffre d’autant plus que cette zone est fortement tendue.

L’immobilier de bureaux a retrouvé des couleurs en 2017, une tendance qui semble se poursuivre depuis le début de l’année : près de la moitié de la collecte des investisseurs en société civile de placement immobilier (SCPI) était à destination des SCPI de bureaux.

immobilier bureaux SCPIUn engouement qui peut s’expliquer par la raréfaction de logements en Île-de-France qui de facto, induit une hausse des loyers. En effet, d’après les dernières observations de BNP Paribas Real Estate, le taux de vacance locative dans cette région s’est réduit au cours du premier trimestre 2018. L’organisme précise que Paris « affiche un taux de disponibilité historiquement bas. Le taux de vacance diminue également considérablement à la Défense. Cette diminution générale de la vacance provoque une hausse globale des loyers franciliens« .

Provoquant de fait une diminution du nombre de biens disponibles, ce qui pourrait contribuer à l’augmentation des rendements des SCPI de bureaux.
Le critère d’occupation des biens est l’un des principaux paramètre à prendre en compte afin de s’assurer de la rentabilité d’un investissement en SCPI ou immobilier en général.

4,32 %
En 2017, le taux de rendement moyen d’une SCPI acquérant de l’immobilier de bureau, était de 4,32 %.

À l’heure actuelle, ce type de pierre papier affiche l’un des taux de rentabilité les plus bas avec 4,32 %, mais n’en reste pas moins intéressant compte tenu des perspectives d’évolution.

Un placement rentable sur toute l’année 2018 ?

En ce qui concerne l’horizon 2018, certains experts dont Jonathan Dhiver, créateur de MeilleureSCPI.com, estiment que le niveau de collecte sera d’environ 4 milliards d’euros. Cela permettant aux organismes d’acquérir des biens immobiliers sans empressement sur le marché français.
Les rendements attendus s’élèveraient à 4,70 % pour les SCPI indépendantes et de 4,30 % pour les établissements bancaires.

Investir en SCPI grâce au prêt immobilier

Il est tout à fait possible de souscrire à un crédit immobilier afin d’acquérir les parts d’une société civile de placement, quelqu’en soit le type. Les établissements bancaires pourront même vous proposer leur propre solution de SCPI.
SCPI prêt immobilierCelle-ci peut s’avérer avantageuse, la combinaison d’un prêt immobilier ainsi que d’un investissement en pierre papier auprès de la même banque l’incitera à faire un geste.
De plus, votre acquisition sera prise en compte dans votre capacité financière à rembourser votre crédit.

Lorsque vous empruntez dans l’optique de financer des parts de SCPI et de mettre en location le bien acquis, vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables. En effet, il est possible de déduire de votre impôt sur le revenu l’ensemble des frais liés à votre emprunt ainsi que de soustraire à vos revenus, le montant de vos intérêts.
La totalité des dépenses prises en charge comprend les frais d’ouverture d’un dossier de demande, la prestation d’un courtier en prêt immobilier…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *