Immobilier – Chiffre du jour : 1700 logements sociaux annulés

Au lendemain des élections municipales, pas moins de 1 700 logements sociaux pourraient ne jamais sortir de terre. Reportés ou carrément annulés, ces projets immobiliers ne rentrent plus nécessairement en compte dans la politique des nouvelles mairies.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier – Chiffre du jour : 1700 logements sociaux annulés

Alors qu’il ne cesse d’enregistrer de mauvais résultats, le secteur de la construction est aujourd’hui confronté à des difficultés qui ne tiennent ni de l’attentisme des acheteurs potentiels, ni d’un excès de normes de construction.

1 700
Pas moins de 1 700 logements sociaux initialement prévus pour ne jamais sortir de terre, compte tenu des nouvelles couleurs politiques de certaines mairies.

En effet, à la suite d’élections municipales qui ont vu quelques 155 communes de plus de 9000 âmes passer à droite, bon nombre de chantiers sont désormais sur la sellette. En effet, le changement de bureau implique généralement des changements de politique que cela soit au niveau du social, de l’économique ou encore du logement. Le directeur général du bailleur social 3F, Yves Laffoucrière, estime ainsi à près de 1 700 le nombre de ses futurs logements sociaux retardés voire purement et simplement annulés.

Cette suspension de logements sociaux pourrait revenir sur la table. Lors de son discours au mois de janvier, François Hollande avait enlevé plusieurs lignes concernant la mise en chantier de ces biens. Un programme immobilier faisait état d’un objectif de 30 000 logements sociaux et intermédiaires devant être construits tous les deux ans.

Afin de ne pas pénaliser de futurs constructions, le nouveau zonage du dispositif Pinel ne prévoit pas de déclasser en zone C des villes situées en B2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *