Immobilier : Paris part en guerre contre les logements vacants

Comment remettre sur le marché les milliers de logements vacants que compte la capitale ? La mairie de Paris espère bien avoir trouvé la solution en lançant son dispositif Multiloc. Paris : les jours des logements vacants sont comptés Si l’on en croit la maire de Paris, Anne Hidalgo, « 40.000 biens privés sont vacants …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Immobilier : Paris part en guerre contre les logements vacants

Comment remettre sur le marché les milliers de logements vacants que compte la capitale ? La mairie de Paris espère bien avoir trouvé la solution en lançant son dispositif Multiloc.

Paris : les jours des logements vacants sont comptés

Si l’on en croit la maire de Paris, Anne Hidalgo, « 40.000 biens privés sont vacants depuis plus de six mois ». Un chiffre significatif au regard du déficit de logements disponibles dont souffre actuellement le marché immobilier parisien. Pour l’élue, « une large partie de ces logements est aujourd’hui inoccupée faute de travaux de remise en état et de remise aux normes ». Or, si on donnait aux propriétaires les moyens d’engager ces nécessaires travaux de rénovation, ces derniers seraient tout à fait disposés à remettre leurs biens sur le marché locatif. C’est en tout cas le pari fait par la municipalité qui vient de donner le coup d’envoi de son service « Multiloc ».

Logements : des rénovations financées par la ville

Officiellement lancé vendredi dernier, le dispositif Multiloc propose en effet d’aider les propriétaires de logements vacants à les remettre en état afin de pouvoir les proposer à la location. Concrètement, la mairie financera la rénovation des logements inoccupés depuis moins de 6 mois à hauteur de 9000 euros et de ceux laissés vacants depuis plus de 6 mois à hauteur de 13.000 euros. En contrepartie de ce coup de pouce financier, les propriétaires devront s’engager à les louer pour un prix inférieur de 20% au loyer médian défini dans le cadre de l’encadrement des loyers (lui-même déjà inférieur de 20% aux prix du marché). Un dispositif donc gagnant-gagnant d’autant plus que la municipalité prendra à sa charge l’assurance pour impayé de loyer.

Une initiative saluée par des professionnels intéressés

Une fois n’est pas coutume, les professionnels de l’immobilier porte un regard on ne peut plus bienveillant sur cette initiative. Une complaisance qui doit sans doute beaucoup à l’un des volets du dispositif : celui relatif à la rémunération des agents immobiliers. En effet, les professionnels chargés de remettre les logements concernés sur le marché se verront allouer une enveloppe de 1200 euros par bien. De là à imaginer des logements Multiloc trônant en bonne place sur la vitrine des agences, il n’y a qu’un pas. Reste désormais à savoir si cela sera suffisant pour gommer l’impact négatif que semble avoir l’encadrement des loyers sur bon nombre de propriétaires-bailleurs qui préfèrent aujourd’hui vendre plutôt que de louer à perte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *