Les taux bas marqueront aussi 2015 de leur empreinte

Si la question qui préoccupe actuellement les professionnels du crédit immobilier est de savoir si oui ou non les taux continueront à baisser au cours des semaines à venir, certains d’entre eux se penchent encore sur un éventuel retour de la hausse. Un scénario qui apparaît des plus improbables, tout au moins pour le 1er …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Les taux bas marqueront aussi 2015 de leur empreinte

Si la question qui préoccupe actuellement les professionnels du crédit immobilier est de savoir si oui ou non les taux continueront à baisser au cours des semaines à venir, certains d’entre eux se penchent encore sur un éventuel retour de la hausse. Un scénario qui apparaît des plus improbables, tout au moins pour le 1er semestre 2015.

Les taux vont continuer à chouchouter les emprunteurs

A l’occasion de la publication de son Palmarès des taux de prêt, le courtier Meilleurtaux soulignait certes la prédominance de Marseille en matière de pouvoir d’achat immobilier mais livrait également ses perspectives quant à l’évolution attendue des taux. Oscillant actuellement entre 2,25% et 2,66% pour un prêt sur 20 ans, les taux devraient, si l’on en croit le courtier, se maintenir à des niveaux à même de satisfaire les candidats à l’emprunt. « La situation de taux reste toujours très favorable et cela pourrait durer ; nous ne percevons à ce jour aucun facteur de remontée des taux », note à ce sujet son président, Hervé Hatt.

2015, une année de plus pour les taux bas ?

Une hypothétique remontée des taux n’est pas non plus à l’ordre du jour du côté de Credixia. Le courtier estime en effet qu’ « il n’y a aucune raisons financières pour que les taux augmentent brutalement en 2015 ». Entre des établissements bancaires qui n’en finissent plus de se livrer une rude concurrence pour s’attirer de nouveaux clients et des indicateurs financiers particulièrement accommodants (l’OAT 10 ans et le taux directeur de la BCE), le courtier n’hésite pas à se montrer catégorique. Selon lui, « sauf évènements extérieurs en France ou en Europe », les chances d’observer le retour d’un mouvement haussier à plus ou moins long terme sont quasi nulles. « Il est clair que les taux de crédits resteront bas en 2015 », souligne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *