Logement : le gouvernement supprimera-t-il les APL ?

Dans un souci d’économies budgétaires, le gouvernement s’apprête à réduire drastiquement les aides au logement dont profitent aujourd’hui bon nombre de français. Logement : vers la fin des APL ? APL, ALF et autres ALS vivent-elles leurs derniers instants ? Si l’on en n’est certes pas encore là, le ministre des Finances a toutefois fait …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Logement : le gouvernement supprimera-t-il les APL ?

Dans un souci d’économies budgétaires, le gouvernement s’apprête à réduire drastiquement les aides au logement dont profitent aujourd’hui bon nombre de français.

Logement : vers la fin des APL ?

APL, ALF et autres ALS vivent-elles leurs derniers instants ? Si l’on en n’est certes pas encore là, le ministre des Finances a toutefois fait part de l’intention du gouvernement de réduire l’enveloppe annuelle consacrée aux allocations logement. En la matière, « nous sommes un des pays qui dépense le plus une efficacité pas exceptionnelle, et je suis plutôt dans l’euphémisme », a ainsi déclaré Michel Sapin ce lundi 11 mai, avant de préciser que « des sommes conséquentes d’économie » devraient être réalisées dans ce domaine au cours des années à venir. Si la question alimentait les débats depuis plusieurs mois déjà, le ministre semble devoir confirmer ici les craintes de nombreux bénéficiaires pour qui de telles aides se révèlent pourtant loin d’être superflues.

Si l’on en croit un rapport dévoilé le 17 avril dernier par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), le montant global des aides au logement distribuées en 2013 par l’Etat se serait élevé à quelques 17,4 milliards d’euros. Une somme au sein de laquelle les APL occupent une place conséquente. Or, c’est justement sur ces mêmes APL que le gouvernement semble envisager de concentrer son action. « Est-ce que c’est un dispositif suffisamment juste et efficace ? », s’interroge ainsi Michel Sapin tout en admettant qu’il s’agit là d’ « une matière délicate ».

Réduction des aides au logement : les professionnels se mobilisent déjà

Néanmoins, loin de clore les débats sur la question des aides au logement, le gouvernement pourrait bien devoir désormais faire face à une fondre non seulement des particuliers bénéficiaires mais également des professionnels du secteur. Les critiques n’ont d’ailleurs pas tardés à fuser, Bernard Cadeau, président du réseau ORPI estimant que « la machine à déprimer le marché de l’immobilier s’est remise en route ». « Au moment où le marché immobilier commence, à peine, à frémir mieux vaut, pour l’heure, promouvoir les mesures d’incitation et même en prendre de nouvelles afin de créer le cercle vertueux de la reprise », précise-t-il. De son côté, si Cafpi se montre plus mesuré et admet même qu’une refonte du dispositif des APL apparaît nécessaire pour privilégier les ménages les plus modestes, le courtier estime toutefois que de tels ajustements devront obligatoirement s’accompagner d’un nouvel élargissement du prêt à taux zéro à l’immobilier ancien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *