Prêt immobilier : la baisse des taux booste le pouvoir d’achat

Dans sa dernière publication, le courtier Meilleurtaux constate que le coup d’arrêt porté en septembre à la hausse des taux a nettement profité au pouvoir d’achat des emprunteurs. Le pouvoir d’achat immobilier se ressaisit en septembre De fin mai à la mi-août, les taux de crédit immobilier ont affiché une insolente croissance dont l’un des …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la baisse des taux booste le pouvoir d’achat

Dans sa dernière publication, le courtier Meilleurtaux constate que le coup d’arrêt porté en septembre à la hausse des taux a nettement profité au pouvoir d’achat des emprunteurs.

Le pouvoir d’achat immobilier se ressaisit en septembre

De fin mai à la mi-août, les taux de crédit immobilier ont affiché une insolente croissance dont l’un des principaux effets aura été de faire fondre le pouvoir d’achat des ménages de près de 2% en seulement trois petits mois. La rentrée de septembre est toutefois venue changer la donne puisque, outre un essoufflement manifeste du mouvement haussier, elle a aussi et surtout été le théâtre de nouvelles orientations baissières, notamment en ce qui concerne les taux de prêt sur 20 ans. Témoin de ce passage à vide de la hausse des taux, le dernier palmarès du pouvoir d’achat dévoilé hier par le courtier Meilleurtaux fait ainsi état d’une capacité d’acquisition en progression dans plus de la moitié des villes observées.

Ces villes qui profitent de l’attractivité des taux

Après avoir cédé du terrain en août, le pouvoir d’achat immobilier des français fait aujourd’hui preuve un nouvel élan en s’affichant à la hausse dans 6 des 10 plus grandes villes françaises (contre seulement une le mois dernier). Profitant d’un net repli de son taux sur 20 ans (passé en un mois de 2,17% à 2,00%), Strasbourg se distingue avec un pouvoir d’achat progressant de 5m² (soit 79m² pour un remboursement mensuel de 1000 euros pendant 20 ans). A titre de comparaison, Strasbourg avait vu celui-ci chuter de 4m² entre juillet et août dernier.

Dans le détail, Marseille occupe pour un énième mois consécutif la tête de ce classement et ce, même si ses prix de l’immobilier se sont renchéris depuis un mois (passant de 2095 à 2139 euros/m²). La cité phocéenne profite en effet d’une baisse de taux significative (-0,20 points) pour stabiliser son pouvoir d’achat à 92m². Après avoir accusé une perte de pouvoir d’achat, la stabilité est également de mise du côté de Nantes (5ème avec 74m²) et Paris (bonne dernière avec 23m²). Si la première peut compter sur le plus bas taux négocié sur 25 ans (2,22%), la capitale bénéficie pour sa part du meilleur taux de prêt immobilier sur 15 ans (1,75%). En queue de peloton, Lyon (8ème) et Nice (9ème) habituellement peu à la fête enregistrent elles aussi une hausse de leur capacité d’achat (+1m² pour chacune d’elles).

Bordeaux : seule ville à perdre du pouvoir d’achat

Seule ombre au tableau, le retournement de situation observé à Bordeaux. Après avoir été la seule ville à recenser une hausse de pouvoir d’achat en août, elle est aujourd’hui devenue la seule ville à le voir se replier (perte de 1m² pour s’établir à 63m²). Bordeaux pâtit non seulement d’une hausse de ses prix (3075 euros/m² en août contre 3102 euros en septembre) mais également d’un taux d’emprunt moyen sur 20 ans en constante progression depuis maintenant plusieurs mois (2,00% en juillet, 2,05% en août et enfin 2,10% en septembre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *