Prêt immobilier : les taux baissent de nouveau en mai

Alors que la perspective d’une remontée des taux semblait être inéluctable, la baisse des taux de prêt immobilier refait parler d’elle en ce mois de mai 2015. La baisse des taux fait de la résistance Si l’on en croit le courtier Meilleurtaux, les taux d’emprunt se seraient une nouvelle fois repliés au cours de ces …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : les taux baissent de nouveau en mai

Alors que la perspective d’une remontée des taux semblait être inéluctable, la baisse des taux de prêt immobilier refait parler d’elle en ce mois de mai 2015.

La baisse des taux fait de la résistance

Si l’on en croit le courtier Meilleurtaux, les taux d’emprunt se seraient une nouvelle fois repliés au cours de ces dernières semaines. Continuant de repousser les limites de leur attractivité, ceux-ci s’établiraient désormais à 2% sur 15 ans et à 2,23% pour un crédit immobilier souscrit sur 20 ans. Porte-parole du courtier, Maël Bernier balaie d’un revers de main le spectre d’une hausse imminente des taux en soulignant que « les moyennes observées sont donc toujours en baisse, preuve que la tendance dominante en mai dans les établissements bancaires était bien baissière ».

Le scénario d’une hausse des taux s’estompe

Et pourtant, au regard de récentes publications, la correction des taux engagée depuis près de deux ans ne devait plus en avoir pour longtemps. Evoquant le net rebond enregistré par l’OAT 10 ans (servant d’étalon aux taux fixes), Empruntis expliquait il y a peu que « les banques aujourd’hui empruntent plus cher qu’il y a 15 jours à peine, et cette augmentation est très forte. Donc automatiquement, les taux de crédit vont remonter ». Un scénario haussier somme toute des plus plausibles et dont le point de départ était la révision par le groupe LCL de son taux de crédit sur 20 ans (passé le 20 mai dernier de 2,10% à 2,20%).

Alors que certains voyait dans ce relèvement de taux les prémices d’une tendance à venir, d’autres ont immédiatement pointé du doigt le caractère atypique de la banque concernée. « LCL est une banque qui a un fonctionnement un peu spécial. Elle change ses taux régulièrement », expliquait ainsi un responsable du courtier ACE Crédit avant de préciser que, lorsque la banque « veut des nouveaux clients, elle baisse ses taux. Et lorsqu’ils ont atteint l’objectif de dossiers, ils montent un peu leur taux ».

La crainte suscitée par une hypothétique remontée des taux de prêt ne serait finalement due qu’à l’action inattendue d’une banque isolée et n’aurait donc rien d’un premier pas vers une hausse généralisée ? C’est en tout cas ce que tend à confirmer les observations de Meilleurtaux et c’est la thèse qu’appuyait également le courtier Cafpi il y a peu. « L’offre de LCL était parmi les plus attractives, ce qui a sûrement valu à cet établissement bancaire un afflux important de demandes de prêts ou de rachats de crédits ces derniers mois. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait cherché à calmer le jeu en remontant – très légèrement – ses taux », estimait ainsi Philippe Taboret. Lucide, le Directeur général adjoint du courtier déclarait d’ailleurs que « l’évolution de la stratégie commerciale d’une banque ne suffit toutefois pas pour parler de retournement de marché ». La baisse des taux pourrait donc bien avoir encore de beaux jours devant elle et ce, pour la plus grande satisfaction des candidats à l’emprunt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *