Prêt immobilier : la proportion de seniors en hausse

Alors qu’il est de commun usage de dire que plus l’on vieillit, plus il est compliqué d’obtenir un prêt immobilier, les récentes données tendraient à nuancer ces propos. Les seniors constituent 10 % des emprunteurs aujourd’hui, un critère en hausse depuis 2 ans. Compte tenu de leurs caractéristiques (âge, situation financière et professionnelle…) peuvent-ils obtenir leur prêt ?

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Prêt immobilier : la proportion de seniors en hausse

Les seniors, nouvelle clientèle pour les banques ?

Emprunter lorsque l’on est senior n’est plus une chose incongrue. Les banques se montrent plus enclines à recevoir ce type de profil. Depuis quelques années, les établissements prêteurs tolèrent plus largement les dossiers de clients âgées de plus de 55 ans. Ces derniers sont également plus présents sur ce marché, souhaitant également bénéficier des taux de prêt immobilier bas pour concrétiser leur projet. En seulement deux ans, le nombre de seniors souscrivant à un prêt immobilier a augmenté de 10 %. Cette proportion était quasiment inexistante jusqu’alors.

10 %
La part des seniors au sein des personnes souscrivant à un prêt immobilier est de 10 %.

Cette hausse résulte principalement de facteurs sociaux et sociétaux : l’allongement de la durée de vie et l’évolution des foyers fiscaux changent la donne. En effet, les seniors sont plus nombreux et empruntent sur des périodes plus longues, représentant une opportunité intéressante pour les établissements de crédit immobilier.
De plus, leurs dossiers mettent en avant une plus grande « solidité » financière contrairement à d’autres profils, comme les primo-accédants par exemple.

senior hausse crédit immobilierDes propos qu’appuient le courtier Centrale de Financement : « Les banques se sont adaptées au vieillissement de la population et aux changements de mentalité, conscientes des atouts de cette catégorie d’emprunteur qui peut se prévaloir d’un pouvoir d’achat plus important et d’une épargne conséquente. ».
Une fois à la retraite, les souscripteurs n’ont plus à souscrire une assurance invalidité ou incapacité de travail. Le « seul » risque de décès doit être couvert. De ce fait, le coût d’une assurance de prêt est grandement diminué. Toutefois, il vaut mieux emprunter lorsque l’on a encore un pied dans le monde actif.

Une solution adaptée : le prêt par paliers

Souscrire à un crédit immobilier classique peut représenter un coup élevé pour certains contribuables. Le versement d’échéances à taux fixe peut altérer le niveau de vie, ce pour quoi il est nécessaire d’estimer correctement sa capacité d’emprunt au moment de signer le contrat.
Afin de les soulager de ce poids mensuel, les banques peuvent proposer des prêts plus adaptés à cette clientèle, comme le prêt par paliers.

senior prêt par paliersAu moment de l’accord entre la banque et l’emprunteur, ce dernier fixe le montant des échéances progressives ou « paliers » dont il devra s’acquitter à des périodes prédéterminées. Ces facteurs ne peuvent être modifiés en cours de route. Il faut donc bien jauger ses ressources et emprunter en étant encore un senior actif, de préférence. Ainsi, les premiers paliers, remboursés pendant la période d’activité, peuvent être plus conséquents et alléger les échéances futures qui devront être réglées à la retraite.

Ainsi, la problématique de la baisse de revenu, inhérente à tout départ en retraite, impactera moins fortement le senior concerné. Contrairement à ce qui est couramment dit, il n’est pas trop tard pour emprunter lorsque l’on a plus de 55 ans. Cependant, il vaut mieux ne pas trop tarder et s’orienter vers des produits adaptés à sa situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *