PTZ 2015 : un courtier milite pour le retour de l’ancien

Le prêt à taux zéro 2014 vit aujourd’hui ses derniers instants et laissera sa place, dans deux semaines, à un PTZ 2015 plus souple et accessible. Dans le cadre de cette réforme du PTZ, le courtier Cafpi en appelle au gouvernement pour que le dispositif ouvre de nouveau ses portes à l’achat de biens immobiliers …

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. PTZ 2015 : un courtier milite pour le retour de l’ancien

Le prêt à taux zéro 2014 vit aujourd’hui ses derniers instants et laissera sa place, dans deux semaines, à un PTZ 2015 plus souple et accessible. Dans le cadre de cette réforme du PTZ, le courtier Cafpi en appelle au gouvernement pour que le dispositif ouvre de nouveau ses portes à l’achat de biens immobiliers anciens. Une réintégration de l’ancien que le courtier souhaite conditionner à certains critères énergétiques mais également étendre à l’ensemble du territoire.

Réforme du PTZ : une entrée en vigueur imminente

Après avoir eu les honneurs des médias et alimenté les débats de longues semaines durant, la réforme du prêt à taux zéro annoncée le 25 juin dernier par Sylvia Pinel la ministre du Logement entrera donc en vigueur à compter de ce mercredi 1er octobre. Une réforme visant à ouvrir l’accès du PTZ au plus grand nombre et qui se traduira par des montants, des conditions d’éligibilité, un zonage géographique et des modalités de remboursement passablement révisés (consultez notre page dédiée au PTZ + pour plus de détails). Parallèlement, le gouvernement plancherait sur une réintroduction partielle des logements anciens au sein du dispositif (qui en sont exclus depuis 2012). Si l’on en croit les annonces gouvernementales, ce retour de l’ancien (attendu pour le début de l’année 2015) pourrait être conditionné à une obligation de travaux de rénovation énergétique et serait limité à certaines zones rurales.

Les doutes du courtier

Pour le courtier Cafpi, si la modification du prêt à taux zéro qui s’apprête à entrer en vigueur va dans le bon sens, le gouvernement risque toutefois de rater sa cible. « Certaines dispositions viendront sans doute soutenir la construction, collective ou individuelle, dans les villes moyennes et petites (zones B et C). Mais elles n’auront pas grand effet dans les secteurs tendus, là où les besoins sont pourtant les plus criants« .

PTZ 2015 : un retour de l’ancien généralisé

Concrètement, le courtier estime que ce futur PTZ 2015 ne profitera que peu aux primo-accédants et n’aura par conséquent qu’un impact extrêmement limité sur une éventuelle relance du marché immobilier. Selon lui, le gouvernement doit voir plus loin et surtout plus grand, notamment en ce qui concerne la réintroduction de l’ancien. Validant le choix de l’Exécutif de conditionner ce retour à la réalisation de travaux à caractère écologique, Cafpi préférerait ainsi une ouverture à l’ancien qui ne se limiterait pas à certains « bourgs ruraux » mais qui serait étendue à l’ensemble du territoire. “une telle mesure permettrait de remettre sur le marché en zone tendue des logements aujourd’hui disponibles et inutilisés car dégradés”, précise-t-il ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *