Rachat de crédits : comment bien négocier en 2019 ?

Parmi les opérations les plus fréquentes dans le domaine du prêt immobilier, on trouve le rachat de crédit. Un dispositif courant qui permet dans certains cas de réduire la durée du prêt ou le montant des mensualités. Grâce au remboursement anticipé du capital restant dû, certains emprunteurs peuvent en effet faire des économies, notamment en cas de changement de situation professionnelle ou d’entrée d’argent importante. Encore faut-il bien négocier.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Rachat de crédits : comment bien négocier en 2019 ?

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Lorsque l’on contracte un prêt immobilier, celui-ci est défini par un taux fixe, variable ou capé, ainsi que par une durée. Cette combinaison de deux facteurs s’inscrit dans un contrat conçu par une banque pour satisfaire sa politique commerciale, mais également s’adapter au budget du client, à sa situation personnelle et professionnelle, à son taux d’endettement, ainsi qu’à son « reste à vivre ».

Lorsqu’en cours de prêt, la situation évolue à la hausse (promotion professionnelle, gain d’argent, héritage, revente d’un autre bien, …), ou au contraire, à la baisse (licenciement, décès, surendettement, …), il est courant que les ménages souhaitent réorganiser leurs finances. C’est le principe du rachat de crédit.

En pratique donc, l’opération consiste en un rachat des prêts en cours et des dettes, puis à la mise en place d’un nouveau contrat avec de nouvelles mensualités incluant l’ensemble des anciens prêts.

Le rachat de crédit permet de réduire les intérêts du prêt pour mieux s’adapter à la capacité de remboursement du ménage, et lui permettre de réaliser quelques économies. Pour que l’opération soit intéressante, il est conseillé de procéder au rachat durant le premier tiers de la vie du prêt, au moment où les intérêts remboursables sont les plus élevés.

Le rachat de crédit n’est pas automatique, il est réservé aux meilleurs profils emprunteurs

Une banque n’est pas dans l’obligation d’accorder un regroupement de crédits à l’un de ses clients qui souhaite optimiser ses finances. Il est donc indispensable de veiller à la rassurer en présentant le profil emprunteur le plus sérieux possible. Équilibre des finances, situation professionnelle stable, pas de découvert, des revenus confortables, sont tant de paramètres qui permettent de valoriser son dossier.

Qui plus est, il est primordial de bien préparer son projet afin de présenter un dossier solide et réfléchi. Bien que cette proportion soit variable, il est en outre conseillé de respecter un taux d’endettement de 33 % avant et après le rachat de crédit afin d’espérer voir son dossier compatible avec les politiques bancaires.

Il n’est pas rare que les ménages fassent appel à un intermédiaire financier pour monter une opération de rachat de crédits. Ce professionnel permet de mener une bonne négociation et d’obtenir des conditions de financements favorables et adaptées à la situation de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *