Taux d’intérêt : la baisse continue cet été

Toutes les sources s’accordent à dire que les taux d’intérêt sont toujours à la baisse. En mai, ils ont même atteint un niveau historiquement bas qui a pu bénéficier à toutes les catégories d’emprunteurs, y compris les plus modestes. Et en ce début d’été, l’heure est à la stabilité sans hausse réelle en vue, alors que se profilent les recommandations juridiquement contraignantes du HCSF.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Taux d’intérêt : la baisse continue cet été

Des taux de crédit toujours historiquement bas en mai

Selon les données de la Banque de France et de l’Observatoire Crédit Logement CSA, les taux moyens des crédits immobiliers se sont établis à leur niveau le plus bas en mai, dans la continuité du mois d’avril.

Toutes les catégories d'emprunteurs profitent de la baisse des taux d'intérêt.

Du côté de l’Observatoire Crédit Logement CSA, il est fait mention d’un taux moyen de 1,07 %, soit l’un des plus bas niveaux historiques. Une situation profitable à l’ensemble des catégories d’emprunteurs et notamment les plus modestes qui ont pu bénéficier d’une baisse moyenne de 23 points de base contre 6 points pour les emprunteurs les plus aisés. Les prêts à l’habitat sont désormais établis sur 236 mois en moyenne en mai, soit la durée la plus haute jamais constatée. Les crédits sur 20 ans représentent plus de la moitié de la production.

L’analyse de la Banque de France met quant à elle en lumière un taux moyen de 1,15 % en mai, stable par rapport à avril et inférieur à celui du mois de mars (1,18 %).

Les taux habituellement en hausse en été, mais pas en 2021

Les différentes analyses laissent à penser que les taux bas vont se maintenir cet été encore. Selon le courtier en ligne Pretto, les taux moyens constatés depuis le début du mois de juillet sont de 0,90 % sur 15 ans, 1,07 % sur 20 ans et 1,24 % sur 25 ans.

Comme le rappelle par ailleurs Empruntis, l’été est traditionnellement le moment où les banques rehaussent les taux, et ce, pour deux raisons. Pour réduire le nombre de demandes dans une période d’effectifs réduits ou bien parce que les objectifs commerciaux de l’année sont atteints.

Pourtant, rien à signaler de ce côté en ce début d’été 2021 et pas non plus de perspective de hausse dans les semaines à venir, comme le confirme la stabilisation des OAT.

www.service-public.fr : « Les valeurs du Trésor sont des titres émis par l’État pour financer sa dette. (…) Certaines sont réservées aux investisseurs institutionnels et d’autres au grand public. C’est l’Agence France Trésor (AFT) qui gère les valeurs du trésor. Les obligations assimilables du Trésor (OAT) sont des valeurs du Trésor ».

L’incertitude concerne toutefois l’impact de la recommandation du HCSF (Haut conseil de stabilité financière) qui devrait être rendue juridiquement contraignante « au cours de l’été ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *