Action Logement dans le rouge : une première

Alors que l’année 2019 s’était soldée par un bénéfice de plus d’un milliard d’euros, Action Logement a annoncé une perte de plusieurs milliers d’euros en 2020. Un chiffre historique qui s’explique par la crise sanitaire, par la mobilisation des réserves ainsi que par une ponction de l’État de l’ordre de 500 millions d’euros.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Action Logement dans le rouge : une première

Action Logement en quelques mots

Ex-1 % Logement, le groupe Action Logement assure plusieurs missions qui s’articulent autour de l’accès au logement des salariés : accompagnement mobilité, construction et financement de logements sociaux ou encore revitalisation des villes moyennes. Il est notamment à l’origine du prêt Action Logement destiné à aider les salariés des entreprises du secteur privé dans leur projet immobilier.

Action Logement : « Depuis plus de soixante-cinq ans, la vocation du groupe Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, est de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi. Action Logement gère paritairement la Participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC) ».

Action Logement aide entre autres les jeunes à accéder au logement.

En 2020, le groupe annonce avoir délivré quelque 643 717 aides dont 73 % à destination des moins de 30 ans. Des aides qui peuvent prendre différentes formes : attribution de logements (13 %), aides à l’accession et aux travaux (9 %), aides à destination des salariés en mobilité ou en phase de recrutement (27 %), aide à la sécurisation locative (33 %) et aides aux salariés en difficultés (17 %).

En plus du financement des bailleurs sociaux et de travaux de rénovation, le groupe Action Logement est à la tête d’un parc de 1 050 476 logements dont 984 094 logements sociaux et 66 382 logements intermédiaires.

À l’heure de la réforme, une trésorerie en baisse, mais solide

En 2019, le groupe Action Logement avait annoncé un bénéfice net de 1,4 milliard d’euros. Un an plus tard, c’est une perte de 284 millions d’euros qui a été enregistrée, une première dans l’histoire du groupe. Un résultat qui concerne surtout la branche Action Logement Services (ALS) dont le déficit atteint 1,906 milliard d’euros, mais qui semble avoir été anticipé, en tout cas en partie, par le groupe.

2020 a en effet été l’occasion de mobiliser les réserves et de participer à la relance économique en déployant un dispositif de soutien à l’égard des salariés qui ont rencontré des difficultés pour payer leur loyer durant la crise. Moins prévisible toutefois, la somme de 500 millions ponctionnée par l’État en 2020, et son prélèvement de 1 milliard prévu en 2021.

Les dirigeants d’Action Logement l’assurent toutefois, bien qu’en baisse, la trésorerie du groupe est solide. La Participation des employeurs à l’effort de construction (PEEC) est ainsi passée à 1,6 milliard d’euros en 2020 contre 1,7 milliard un an plus tôt. La trésorerie globale s’élève à 8,2 milliards en 2020 contre 9 milliards en 2019. En 2021, alors que la réforme de la gouvernance d’Action Logement est toujours à l’étude, une enveloppe supplémentaire de 1,4 milliard d’euros devrait être dédiée par le groupe à l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *