Courtier immobilier : 40 % des Français y ont recours

Un sondage Vousfinancer/OpinionWay nous apprend que près de 40 % des ménages ayant un projet immobilier, font appel aux services d’un courtier pour optimiser leur financement ou gagner du temps. Une tendance particulièrement marquée chez les jeunes et les CSP+, qui apprécient de plus en plus de bénéficier d’un accompagnement. Avec l’émergence de nouveaux acteurs, le secteur du courtage immobilier est en plein boom.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prêt Immobilier
  4. Courtier immobilier : 40 % des Français y ont recours

Pourquoi faire appel à un courtier : les avantages

Gagner du temps, trouver le meilleur financement, accéder au crédit immobilier malgré un dossier difficile ou encore bénéficier de conseils, sont autant de motivations de la part des emprunteurs, qui expliquent le succès grandissant des courtiers immobiliers. Sans compter la multiplication des acteurs qui exercent désormais également leur profession en ligne. Le maintien des taux bas, malgré une légère hausse début 2022 et un marché immobilier au beau fixe avec 1,2 millions de transactions en 2021, complètent le tableau.

Sondage Vousfinancer : « Les motivations de ceux qui sont passés par un courtier : obtenir un taux plus avantageux bien sûr (60 % des réponses), mais aussi, être certains de trouver un financement (25 %) et gagner du temps (24 %) ».

En 2015, 29 % des emprunteurs sondés déclaraient faire appel à un courtier dans le cadre de leur crédit immobilier. Ils étaient 37 % en 2020, ils sont désormais 39 %. Un chiffre qui a d’ailleurs légèrement baissé par rapport à celui observé en janvier 2021 (40 %), ce qui s’explique par les nouvelles règles du haut conseil de stabilité financière (HCSF), qui sont devenues juridiquement contraignantes en janvier 2022.

Courtier immobilier : quels sont les profils des clients ?

Selon Vousfinancer, parmi les ménages qui déclarent recourir aux services d’un courtier, on trouve 46 % d’emprunteurs de moins de 35 ans et 44 % de CSP+. Et parmi les Français qui ont fait l’acquisition d’un bien immobilier durant les trois dernières années, 49 % ont fait appel à un courtier. Ils étaient 60 % en 2021.

La courbe semble, en outre, s’inverser chez les femmes qui étaient 47 % à solliciter un courtier pour leur crédit immobilier en 2021, contre 33 % d’hommes. En 2022, les femmes ne représentent plus que 35 % contre 44 % pour les hommes.

Côté régions, un emprunteur sur deux, situé dans le Sud-ouest (Bayonne, Bordeaux, Périgueux, Toulouse), déclare avoir fait appel à un courtier pour le financement de son projet immobilier. Dans le Nord-est (Besançon, Dijon, Metz, Strasbourg), ils sont 43 %, contre 39 % en Île-de-France.

Pour répondre à la demande croissante et en raison de la présence d’acteurs de plus en plus nombreux, la profession de courtier en crédit immobilier se structure au fil des ans. Immatriculation à l’ORIAS, obligation de formation, obligation d’être affilié à une association professionnelle à partir du 1er avril prochain, sont autant de nouvelles règles qui vont permettre de renforcer la confiance des ménages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *