Le quotient familial

Cet indice fait partie des paramètres qui seront analysés par la banque lors d’une demande d’emprunt immobilier pour accepter ou refuser la demande. Le guide LPI vous en dit plus sur le sujet.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Le guide du prêt immobilier
  4. Le quotient familial

Le quotient familial en bref

Le quotient familial ou «reste à vivre» est un calcul qui permet à un banquier d’évaluer si un ménage dispose de suffisamment de revenus pour faire face à ses dépenses habituelles. Il prend en compte deux variables : la situation de famille de la personne et le nombre de personnes à sa charge.

Cet indice fait partie des paramètres qui seront analysés par la banque lors d’une demande d’emprunt immobilier pour accepter ou refuser la demande.

Quotient familial et offre de prêt

Lorsqu’un contribuable souscrit une demande le prêt, l’établissement prêteur va analyser le quotient familial de l’emprunteur au même titre que son taux d’endettement. Il prendra donc en compte la composition et les revenus du foyer de l’emprunteur pour juger de sa solvabilité et de son train de vie.

A revenus équivalents, un foyer à revenus modestes composé d’un couple sans enfant aura de meilleures chances d’octroi de crédit qu’un couple disposant des mêmes revenus avec enfant(s). A contrario, un couple de cadres avec plusieurs enfants qui épargne une grande partie de ses revenus aura un potentiel d’emprunt moins élevé qu’un couple de cadres sans enfant dépensant l’intégralité de ses revenus.

Comment est calculé le quotient familial ?

Pour calculer le quotient familial d’un emprunt, il convient de faire la somme de l’ensemble des revenus mensuels du ménage (salaires, traitements, pensions…) à laquelle il faut soustraire la somme des mensualités de crédits en cours (y compris le futur prêt immobilier), puis de diviser le résultat ainsi obtenu par le nombre de personnes vivant dans le foyer.

QF =

revenus mensuel du ménage – mensualités de prêts
nombre de personnes composant le foyer

Quel est le quotient familial minimum ?

En général, une banque refusera d’accorder un prêt immobilier à un ménage ayant un quotient inférieur à 4 800 €/an et par personne.

Attention : la banque analysera également l’ensemble de vos relevés de comptes sur les 3 derniers mois. En fonction de votre mode de consommation, de vos frais et autres dépenses, elle pourra déterminer qu’un quotient familial > 4 800 € devra vous être appliqué. Les refus de prêt ne sont pas rares pour des emprunteurs ayant des revenus confortables en raison de cette pondération.

Mécanisme de plafonnement

La réduction d’impôt que génère le quotient familial est plafonnée à 1 512 € pour chaque moitié de part additionnelle aux deux parts des personnes mariés ou pacsés ou une part pour celles qui sont veuves, célibataires, divorcées ou séparées.
A noter que pour chaque quart de part additionnelle à celles-ci, le plafonnement est de 756 € en 2016.

Le quotient familial est un paramètre relativement subjectif, chaque ménage ayant son propre mode de consommation. Il ne prend pas en compte les évènements pouvant intervenir à court ou moyen terme tels qu’une naissance, le départ d’un enfant ayant trouvé un emploi… il ne reflète donc pas la situation de l’emprunteur sur la durée totale de l’emprunt.
Si votre reste à vivre est en deça du minimum requis, il vous reste la possibilité de procéder à un regroupement de vos crédits pour diminuer votre charge de remboursement mensuelle.

Approfondir le sujet :