Taux fixe ou taux variable

Quelles sont les différences majeures entre ces deux options ? Comment choisir le prêt le plus adapté ? Nous vous donnons toutes les informations pour vous aider à faire votre choix.

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Le guide du prêt immobilier
  4. Taux fixe ou taux variable

Vous vous apprêtez à souscrire à un crédit immobilier : que choisir entre taux fixe et taux variable ? Quelles sont les différences majeures entre ces deux options ? Une fois le prêt souscrit, est-il possible de renégocier un prêt à taux variable ? Comment faire le meilleur choix ? On vous explique tout.

Le prêt à taux fixe

Les chiffres sont clairs, les Français préfèrent largement emprunter à taux fixe plutôt qu’à taux variable. Le prêt à taux fixe est un crédit pour l’achat d’un bien immobilier dont le taux d’intérêt est identique pendant toute la durée de vie du crédit. Il n’y a donc aucune part d’inconnu : les taux d’intérêt, le coût du crédit, la durée de remboursement et les mensualités sont définis à la signature et ne bougeront pas sans renégociation de contrat.

Le crédit à taux révisable ou crédit à taux variable est un crédit dont le taux d’intérêt évolue (ou peut évoluer) avec le temps (en général à date anniversaire), selon les modalités du contrat. Ce changement de taux entraîne l’ajustement de la mensualité pour conserver la durée de remboursement. Mais le crédit peut aussi, suivant ses modalités, modifier la durée de remboursement, ou, à la fois la mensualité et la durée.

Le prêt à taux variable

Le prêt à taux variable, ne cesse de varier. Le niveau de ce taux d’intérêt n’est pas fixé à l’avance, seul le processus de fixation est connu. Dans les faits, le taux variable fluctue en fonction des taux du marché. Le taux d’intérêt est révisé périodiquement, en fonction de l’évolution de l’indice de référence (l’Euribor).

Un crédit immobilier à taux variable, révisable, ou modulable, est basé sur un taux d’intérêt qui évoluera à la hausse, ou à la baisse, tout au long de la durée du crédit. La variation de ce taux sera généralement indexée sur le taux de crédit bancaire EURIBOR et fera l’objet d’une réévaluation trimestrielle ou annuelle.

Peut-on renégocier un prêt à taux variable ?

Il est possible de passer d’un taux variable à un taux fixe si une clause le précise dans le contrat de prêt immobilier. L’opération peut alors engendrer quelques frais. Mais attention si vous souhaitez stopper votre prêt à taux variable c’est certainement car les taux sont hauts, passer à un taux fixe ne sera donc certainement pas avantageux. Certaines clauses permettent de transformer son taux variable en taux fixe à chaque date anniversaire, une option qui peut s’avérer intéressante si l’on suit le marché avec intérêt.

Par définition, un prêt à taux variable comporte une part d’inconnue et donc de risque. Ne doivent donc s’engager dans ce type de prêt que les investisseurs avertis qui auront en amont vérifié qu’ils gardent la maîtrise sur le plafonnement du taux d’intérêt.

Le taux de l’Euribor a très fortement baissé au cours des dernières années passant de 4,665 % en 2008 à -0,016 % en Juillet 2015. Il convient donc d’avoir la plus grande vigilance lors de la signature d’un prêt à taux modulable, car il est peu probable que l’Euribor reste à 0 % dans les prochaines années.
La souscription à un prêt à taux variable est donc à privilégier en période de taux élevés, car elle permet de profiter d’un taux initial inférieur à celui d’un emprunt à taux fixe, et de bénéficier des futures baisses de l’Euribor. Avant de signer un contrat de prêt à taux modulable, comparez les offres de plusieurs banques ou courtiers.

Lors de votre prise de décision, prenez en compte le taux initial accordé par la banque ainsi que l’encadrement du crédit à taux capé. Préférez un emprunt capé à +/- 1 % pour ne pas avoir de trop mauvaises surprises en cas de remontée des taux. Le crédit immobilier à taux révisable est donc plutôt à proscrire actuellement.