TAEG

Indice de référence pour déterminer les meilleures offres de crédit immobilier, le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) a remplacé le TEG (Taux Effectif Global) en octobre 2016.

Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) est un indice permettant de comparer les offres de crédit immobilier entre eux en se basant sur une référence.

Le TAEG en bref

Indice de référence pour déterminer les meilleures offres de crédit immobilier, le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) a remplacé le TEG (Taux Effectif Global) en octobre 2016. Ce taux d’intérêt est défini par les établissements de crédits français et ne peut être supérieur au maximum légal autorisé en France. Cette limite est appelée taux d’usure et la Banque de France répertorie ses seuils chaque trimestre. Il subit une révision trimestrielle par le ministère de l’Économie.
À noter qu’il en existe plusieurs sortes dont le seuil change selon le type de prêt, sa durée, son montant… Par exemple, le taux d’usure appliquable au troisième trimestre 2017 est de 3,12 % pour un prêt à taux fixe d’une durée inférieure à 10 ans.

Si vous souscrivez à un emprunt auprès de votre banque pour un montant de 10 000 € et que celle-ci impose un TAEG à 5 %, vous devrez reverser la somme empruntée (10 000 €) plus les intérêts (500 €) donc 10 500 € en tout.

Qu’est ce qu’il inclut ?

Le TAEG prend en compte le taux d’intérêt nominatif et les divers frais et commissions comme les frais d’inscription ou de dossier. Dans le cas où une assurance obligatoire (invalidité, incapacité de travail, décès…) a été souscrite, les primes d’assurance seront également comprise dans le TAEG.

Cependant, tout frais d’acte notarié lié à l’achat d’un bien immobilier ne rentre pas dans l’estimation du taux annuel effectif global. En plus de son prédécesseur, le taux annuel effectif global inclut les frais de tenue de compte ou de prélèvement ainsi que les frais d’estimation du bien.

Cet indicateur permet de mieux se repérer entre les diverses offres de crédits et de les comparer en fonction de leurs modalités, leurs périodes de remboursement. Cela peut être judicieux de connaître le montant du TAEG avant d’entammer toute démarche avec sa banque afin de disposer d’arguments de poids en cas de négociation.

Comment calculer le TAEG ?

Ce taux de référence comprend de nombreux éléments comme vu plus haut qui rentrent en compte dans son calcul. Ce dernier passe d’une logique proportionnelle à une logique actuarielle. En effet, le taux annuel effectif global est basé sur une année alors que la précédente référence était calculée au mois.

L’ensemble des établissements financiers sont obligés par la loi Scrivener de faire figurer dans leurs offres ainsi que leurs supports publicitaires le taux annuel effectif global. Ainsi, tout particulier peut disposer des informations nécessaires pour évaluer le coût de son projet immobilier.

La refonte du TEG en TAEG initie l’harmonisation européenne et offre plus de clarté aux emprunteurs. Ce qui leur évite d’avoir une mauvaise surprise. Bien qu’il inclut les frais de prélèvement ou les frais de tenue de compte, le coût réel du crédit immobilier n’est pas affecté par ce nouveau calcul.

Un indice comparatif limité ?

Même s’il permet une rapide estimation du coût total d’un prêt immobilier, ce taux de référence montre quelques limites. En effet, il ne permet pas de rendre compte des révisions ou les reports des mensualités ni de réaliser des remboursements anticipés.

Le taux annuel effectif global n’est pas un outil qui se suffit à lui-même, c’est un indice de référence qu’il faut garder en tête lors de ses demandes de crédit mais sans s’y limiter.

Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) :
– est un indice de référence du coût du crédit
– prend en compte les frais de tenue de compte et les frais d’estimation du bien
– ne peut dépasser le taux d’usure maximal fixé par la Banque de France
– offre une visibilité aux souscripteurs