Taux prêt immobilier février 2018

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Historique des taux
  4. 2018
  5. Taux prêt immobilier février 2018

L'analyse du taux du mois de Février 2018

Mise à jour le 20/02/2018

Découvrez les meilleurs taux d’intérêt du moment région par région et par durée d’emprunt afin d’optimiser votre projet immobilier.

Taux excellent Taux très bon Taux bon
15 ans
20 ans
25 ans

Le taux du mois

Chaque mois nos experts indépendants décortiquent les variations des taux immobiliers et analysent les indicateurs qui font bouger le marché. Une clef pour avancer pas à pas et en toute confiance vers votre projet immobilier.
1
2
3

Taux sur 15 ans

Le «top région» du mois

En ce mois de février, c'est dans la région Ouest que les taux de crédits immobiliers moyens étaient les plus intéressants. Malgré de légères hausses, de l'ordre de 3 à 5 centimes, c'est dans cette région que l'on trouvait les taux les plus bas du pays. Ainsi, les personnes qui souhaitaient investir dans l'immobilier dans la région Ouest ont pu négocier des taux moyens autour de 1,29 % pour un prêt sur 15 ans, de 1,53 % pour un crédit sur 20 ans et de 1,75 % pour un emprunt d'une durée de 25 ans. Des taux toujours sous la barre des 2 % et qui devraient le rester encore quelques mois pour le plus grand bonheur des investisseurs.

Le «flop région» du mois

Ce mois-ci sur la dernière marche du podium, nous retrouvons la région Sud-Est. Effectivement, c'est dans cette région que nous avons pu observer les taux d'emprunt moyens les plus élevés en février. Ainsi, les personnes qui avaient décidé d'investir dans cette région ont pu obtenir des taux d'emprunt à 1,37 % pour un prêt d'une durée de 15 ans, à 1,57 % pour un crédit de 20 ans et à 1,77 % pour un emprunt sur 25 ans. Une dernière position à relativiser puisque l'écart avec les meilleurs taux, proposé ce mois-ci dans la région Ouest, n'est que 2 à 8 centimes.

Nous observons, en ce mois de février, une certaine stabilité des taux. Une situation qui devrait perdurer tout le 1er trimestre et qui s'explique par une demande de crédits immobiliers moins soutenue en ce début d'année. Les banques font donc quelques efforts pour attirer les emprunteurs. Les taux devraient donc rester sous la barre des 2 % encore quelques mois. Cependant, la décision du Conseil Constitutionnel, de valider la résiliation annuelle en matière d'assurance de prêt, pourrait changer la donne. En effet, pour compenser le manque à gagner, les banques pourraient augmenter les taux immobiliers.