Taux prêt immobilier juillet 2018

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Historique des taux
  4. 2018
  5. Taux prêt immobilier juillet 2018

L'analyse du taux du mois de Juillet 2018

Mise à jour le 15/11/2019

Découvrez les meilleurs taux d’intérêt du moment région par région et par durée d’emprunt afin d’optimiser votre projet immobilier.

Taux excellent Taux très bon Taux bon
15 ans
20 ans
25 ans

Le taux du mois

Chaque mois nos experts indépendants décortiquent les variations des taux immobiliers et analysent les indicateurs qui font bouger le marché. Une clef pour avancer pas à pas et en toute confiance vers votre projet immobilier.
1
2
3

Taux sur 15 ans

Le «top région» du mois

En ce mois de juillet, et pour le troisième mois consécutif, c'est la région Sud-ouest qui affiche les taux immobiliers les plus bas. Avec des taux quasi-identiques à ceux du mois de juin, les personnes souhaitant investir dans cette région pourront négocier des taux d'intérêt moyens autour de 1,25 % en empruntant sur 15 ans, de 1,49 % s'ils contractent un crédit sur 20 ans et de 1,69 % pour un prêt d'une durée de 25 ans. Pour ceux qui hésitaient encore, cela pourrait donc être le moment de se lancer.

Le «flop région» du mois

Ce mois-ci, c'est la région Sud-Est qui propose les taux d'emprunt les moins avantageux. Des taux qu'il faut tout de même relativiser. Comparé aux taux de la région Sud-ouest, qui occupe la première marche du podium, on observe juste une différence de 3 à 5 centimes. Pas de quoi inquiéter les investisseurs. Ainsi, ces derniers pourront obtenir des taux moyens autour de 1,30 % en empruntant sur 15 ans, de 1,52 % pour un prêt sur 20 ans et de 1,74 % dans le cadre d'un emprunt sur 25 ans. Des taux toujours bien en dessous de la barre des 2 %.

Les taux immobiliers de ce mois de juillet sont comparables à ceux de 2016. Exceptionnels ! Une tendance qui perdure depuis quelques mois et qui devrait se poursuivre au moins jusqu'à la rentrée. Pour expliquer cette situation historique, il faut se tourner du côté des banques. En effet, ces dernières continuent de pratiquer des décotes non-négligeables. Afin d'attirer de nouveaux clients et d'atteindre leurs objectifs commerciaux elles n'hésitent pas proposer des taux inférieurs aux taux moyens. Une bonne nouvelle aussi pour les primo-accédants qui, malgré des dossiers bien souvent sans apport, obtiennent des prêts à des taux très attractifs.