Le meilleur taux immobilier du mois | Juillet et Août 2019 | Le-pret-immobilier.com

Prêt Immobilier
  1. Accueil
  2. Prêt Immobilier
  3. Historique des taux
  4. 2019
  5. Le meilleur taux immobilier du mois | Juillet et Août 2019 | Le-pret-immobilier.com

L'analyse du taux du mois de Juillet et Août 2019

Mise à jour le 07/11/2019

Découvrez les meilleurs taux d’intérêt du moment région par région et par durée d’emprunt afin d’optimiser votre projet immobilier.

Taux excellent Taux très bon Taux bon
15 ans
20 ans
25 ans

Le taux du mois

Chaque mois nos experts indépendants décortiquent les variations des taux immobiliers et analysent les indicateurs qui font bouger le marché. Une clef pour avancer pas à pas et en toute confiance vers votre projet immobilier.
1
2
3

Taux sur 15 ans

Le «top région» du mois

Cet été, c’est la région sud-ouest qui fait figure de première de la classe. Avec l’ensemble des taux en baisse, on notera des chutes encore important pouvant atteindre les -0.30 % sur des taux déjà très bas. Si les taux continuent sur leur lancée, ils pourront atteindre des seuils historiques. Vu qu’aucune augmentation n’est prévue, ils risquent d’être encore plus bas à la rentrée ! Chers investisseurs, c’est le moment d’acheter !

Le «flop région» du mois

Le flop de l'été : la région Paris ou en Île de France. En effet, on constate une légère hausse au niveau des taux sur des longues durées (25 ans). Les taux pratiqués sur ces durées pourront atteindre 1.40 % voir 1.55 % au pire. En soi, rien d’alarmant, avec quand même des taux avec une tendance à la baisse. Si vous souhaitiez acheter, ne soyez pas frileux, la tendance va rester la même jusqu’au moins en fin d’année donc vous ne risquez rien, investissez !

Avec les rayons du soleil de l’été, le baromètre est au beau fixe concernant les taux de crédit immobiliers ! Si les mois précédents ont connu une chute vertigineuse des taux, ces derniers mois sont plus calmes tout en conservant la tendance à la baisse. Seul point noir de cette situation historique, les établissements bancaires sont saturés et ont du mal à faire face à la demande et engendre donc des délais de traitement plus longs.